Le nombre de tués sur les routes calédoniennes diminue en 2020

accidents
Accident voiture contre lampadaire à al Vallée-des-Colons, rue Benebig, 23 juin 2018
©Nelson Kaudre

Au 31 décembre 2020, le bilan est de 28 accidents mortels, 37 tués et 45 blessés. C’est 15 accidents mortels de moins qu’en 2019 et 15 décès en moins. En revanche, l’alcool, les stupéfiants et le non-port de la ceinture sont des facteurs toujours autant présents. 

Au 31 décembre 2020, le bilan établit par la direction des infrastructures de la topographie et des transports terrestres (DITTT) fait état de 28 accidents mortels survenus en Nouvelle-Calédonie. Ce sont 37 personnes qui ont perdu la vie sur nos routes, soit 15 de moins qu’en 2019. 45 ont été blessées dans des accidents de la route et 36 hospitalisées.

Alcool et stupéfiants 

Le nombre de tués sur les routes diminue sensiblement, mais les facteurs liés à ces drames restent les mêmes que les années précédentes. L’alcool et les stupéfiants conservent la première place et augmentent en passant de 82% en 2019 à 92% en 2020.

Ceinture de sécurité, élément indispensable

Même chose pour le non respect du port de la ceinture, facteur principal dans 8 cas sur 10 en 2019, qui gagne 5 points en 2020. La vitesse en revanche, bien souvent à l’origine de ces heurts, diminue de trois points.

De leur côté, les victimes usagers des deux roues, diminuent de 2% et les piétons de 3%. Les véhicules légers et utilitaires légers sont en cause dans plus de 86% des accidents. Des accidents qui touchent des personnes plus jeunes qu’en 2019 : ce sont les 18-24 ans et les 24-35 ans. A l’image de l’année précédente, ces drames de la route se déroulent majoritairement le week-end.

Païta, Nouméa et Mont-Dore : communes les plus touchées

Ce sont les trois communes les plus touchées par ces drames de la route en 2020. Le mois de mars a été particulièrement meurtrier, avec 7 accidents mortels recensés, dont deux en un seul week-end. Enfin l’année 2020 s’est clôturée avec un nouveau drame de la route le 31 décembre dernier à Poya. Il a coûté la vie d’un enfant en bas âge.

Le reportage d'Alix Madec :