Le Oui progresse à Nouméa

référendum nouvelle-calédonie 2020
Ecole Gustave Mouchet
©José Solia
A Nouméa, 23,3% des électeurs ont voté Oui à l’indépendance ce dimanche contre 19,49% lors du premier référendum de 2018.
Nouméa n’a pas échappé à la tendance : dans la capitale – majoritairement anti-indépendantiste – le Oui a progressé entre les deux référendums de près de 3 points.
Lors du référendum de 2018, 7 818 Nouméens avaient voté pour le Oui à l’indépendance. Ils étaient 10 154 ce dimanche, soit 2 300 de plus.
Du côté du Non, on note aussi une progression en nombre de voix, mais moindre : 1 115 voix de plus pour le NON.
 
Tableau comparatif Nouméa référendum 2020 et 2018
Résultats des deux premières consultations prévues par l'accord de Nouméa. ©NC la 1ere

 

Six bureaux de vote en faveur du Oui

Autre fait marquant, six bureaux de vote de la ville ont voté plus de 50% pour le Oui. Seuls trois bureaux étaient déjà dans cette configuration en 2018 : Gustave-Mouchet 1 et 2 à Montravel, Louise-Vergès à Tindu. Mauricette-Devambez 1 à Rivière-Salée, Albert-Perraud aux Villages de Magenta et Mairie 3 basculent du côté du Oui.
Le clivage « quartiers Nord » - « quartier Sud » est donc toujours très marqué à Nouméa. Avec des scores en faveur du Non très importants à L’Anse-Vata ou au Receiving, dépassant parfois les 98% pour le maintien dans la France.
Principal enseignement : le réservoir de voix se situait donc dans l’électorat indépendantiste. Pour Unité pays qui a décroché deux conseillers municipaux en mars 2020, après 12 ans d’absence des indépendantistes à la mairie de Nouméa, c’est avant tout le résultat d’un gros travail de terrain. Pendant la campagne, ces dernières semaines, ils ont particulièrement ciblé les quartiers populaires. Ce qui a visiblement porté ses fruits.