Le point du gouvernement du 7 avril

coronavirus
conf gouv coronavirus 7 avril 2020
De la crise sanitaire à la crise économique: de nombreux sujets ont été évoqués ce mardi par Christopher Gygès, porte-parole du gouvernement, et Isabelle Champmoreau, membre du gouvernement en charge notamment de l’enseignement, de la famille et de la lutte contre les violences intrafamiliales
La Nouvelle-Calédonie comptabilise toujours 18 cas confirmés de Covid-19. Le gouvernement a annoncé que sur les 185 tests effectués ce mardi, tous se sont révélés négatifs. 
 

Une attestation de déplacement numérique

A partir de demain, l’attestation de déplacement dérogatoire sera disponible au format numérique. Une version consultable sur smartphone. Les versions papier restent valables.  

Personnes en situation de handicap 

Une attestation particulière pour les personnes en situation de handicap est en ligne sur le site du gouvernement et du Haut-commissariat, a rappelé Isabelle Champmoreau, membre du gouvernement en charge notamment de l’enseignement, de la famille et de la lutte contre les violences intrafamiliales. « Une souplesse est acceptée sur les horaires pour ces personnes et les forces de l’ordre ont été informées ».
 

Donner l'alerte en pharmacie pour les victimes de violences conjugales

Une victime peut désormais se déclarer auprès des pharmacies. Le dispositif est en cours de déploiement sur l’ensemble du pays. Pour accompagner ce dispositif, Isabelle Champmoreau annonce l’impression de 10 000 cartes avec l’ensemble des numéros d’urgence et des associations de lutte contre les violences conjugales. Plusieurs victimes ont déjà utilisées le système de signalement par sms au : 50 00 67. SOS écoute a déjà pu prendre en charge plusieurs victimes de violences intrafamiliales.  
 

« La rentrée scolaire sera une seconde rentrée »

Le gouvernement communiquera prochainement sur les dispositions prises concernant le retour des élèves dans les établissements scolaires en fonction évidemment de la date annoncée du déconfinement. « Cette rentrée sera une seconde rentrée donc des dispositions particulières seront prises », a indiqué Isabelle Champmoreau. 

La direction de l’enseignement de la Nouvelle-Calédonie organise par ailleurs une collecte de dessins et de messages sur sa page facebook « DENC enseignement ». « Ces messages et ces dessins seront envoyés aux maisons de retraite et aux EPHAD pour créer un lien entre les enfants qui participent à cette démarche et les personnes âgées en confinement ».
 

Des aides pour les Calédoniens bloqués à l’extérieur

Le gouvernement a préparé une délibération qui sera présentée au Congrès pour prévoir des aides financières pour les Calédoniens toujours bloqués en Métropole ou à l’étranger. Une indemnité exceptionnelle qui sera versée sous certaines conditions:
Il faudra ainsi avoir sa résidence principale depuis plus de six mois en Nouvelle-Calédonie, être détenteur d’un billet d’avion de retour émis avant le 21 mars pour un retour au plus tard le 31 mai, ne pas bénéficier de la gratuité de l’hébergement là où ils trouvent à l’heure actuelle ou encore sous certaines conditions de ressources. L’aide envisagée serait de 7 000 francs CFP par jour pour une personne seule,  10 500 francs pour un couple et 1 750 francs supplémentaires par jour et par enfant.
A noter que les Calédoniens en Métropole peuvent également bénéficier des aides de la Maison de la Nouvelle-Calédonie. 
 

Le point sur les rapatriements

Christopher Gygès a rappelé que 200 Calédoniens avaient ainsi déjà été rapatriés du Vanuatu, de Tokyo et de Sydney. 170 personnes sont attendues également cette semaine de Tokyo et Auckland et qu’un vol est envisagé depuis Papeete. Pour ces personnes rapatriées, 500 chambres d’hôtels ont été réquisitionnées pour qu’ils y effectuent leur quatorzaine. Pour le moment, un cinquième d’entre elles sont disponibles pour accueillir les voyageurs, et d’autres sont en cours de nettoyage. « C’est bien la capacité de ces hôtels qui fait que nous mettons en place les conditions du rapatriement pour les accueillir eux-mêmes en toute sécurité mais également permettre aux Calédoniens qui sont actuellement en Nouvelle-Calédonie d’être en toute sécurité ». 

Christopher Gygès a par ailleurs prévenu : « on se focalisera sur Tokyo,  Sydney, Auckland quand on le peut, donc on invite les personnes qui peuvent se rapprocher de ces points là de se rapprocher de ces zones de transit pour être rapatriées ». Les autres personnes qui se trouvent dans d’autres destinations sont bien entendues prises en compte, mais leur rapatriement est plus compliqué. « On prendra en compte tout le monde, on ramènera tout le monde à la maison, mais ça prend un peu de temps » a expliqué Christopher Gygès, répondant notamment à une question concernant des personnes bloquées en Thaïlande ou à Bali. Reste que la situation de ces personnes est compliquée, d’autant que les frontières se ferment de plus en plus et les liaisons pour rejoindre un point de rapatriement sont parfois inexistantes. 

Plus gai, le gouvernement a indiqué que "les personnes en quatorzaine dans les hôtels peuvent dorénavant bénéficier d’un programme d’animations qui leur permet d’améliorer leurs conditions de séjour (concert organisé dans les jardins et visible depuis les fenêtres, achats de livres et dons du fonds de la bibliothèque Bernheim, ouverture de pages Facebook privées et dédiées pour chaque hôtel, programme de promenades dans le respect des protocoles validés par la DASS, mise à disposition de kits de jeux pour les enfants, etc.). De généreux donateurs ont également livré des œufs en chocolat et du miel".
 

Où sont les masques ?

Sur la question des masques mais aussi du matériel de protection, Christopher Gygès a rappelé que la Calédonie bénéficiait bien de la solidarité nationale. Les premiers masques doivent arriver d’ici la fin de la semaine « La Chine a été accusée de fournir des masques de mauvaise qualité et donc le pays applique désormais des normes plus strictes. Les envois étaient donc bloqués à Shanghai mais la situation semble être réglée car les masques doivent arriver à Tokyo aujourd’hui pour arriver en Calédonie en fin de semaine ». Concernant les masques FFP2, ils sont destinés prioritairement aux professionnels de santé, c'est-à-dire au personnel soignant du Médipôle et aux professions libérales.
 

Activités de chasse et de pêche interdites 

Pour cause d’incompatibilité avec les mesures de restriction liées au confinement du pays, le Haut-commissariat et le gouvernement interdisent toujours les activités de chasse et de pêche. « La situation est compliquée et cela impose quelques sacrifices. Il n’est pas prévu de dérogation actuellement pour les activités de chasse et de pêche ».
Le reportage de Martin Charmasson et Christian Favennec 
©nouvellecaledonie

Retrouvez l'intégralité de la conférence de presse du gouvernement :