Le premier commandant de bord kanak s'est envolé vers la retraite

transports
le commandant de bord Ronald Urene, qui pose avec le patron d'Air Calédonie 31 mai 2021
Sous la casquette, le commandant de bord Ronald Urene, qui pose avec le patron d'Air Calédonie. ©Laura Schintu / NC la 1ere

Sa passion a fait de lui le premier Kanak à devenir pilote de ligne, et commandant de bord, à Air Calédonie. Par son parcours, Ronald Urene a marqué l'histoire de la compagnie et touché la vie de ses collègues. Une trajectoire qui a suivi celle du pays. 

Il a conclu sa carrière aux commandes d’un ATR 72. Quand Ronald Urene a atterri à Magenta, lundi 31 mai, en provenance de Lifou, le premier Kanak pilote de ligne et commandant de bord a été accueilli par une salve d’applaudissements. Et une haie d’honneur.

Pour ce dernier vol avant la retraite, sa famille professionnelle lui a rendu un ultime hommage sur le tarmac. Au rythme du wessel. Sa simplicité, sa bonne humeur et sa rigueur ont égrené vingt-sept ans de carrière au sein de la compagnie domestique. La passion de toute une vie, transmise aux générations suivantes.

le commandant de bord Ronald Urene, applaudi à Magenta, 31 mai 2021
Hommage a été rendu à Ronald Urene pour son ultime vol. ©Laura Schintu / NC la 1ere

 

Douze mille heures de vol

"Je fais ce métier par passion", résume le jeune retraité aux douze mille heures de vol. "Être au commandes de nouveaux avions, de nouvelles séries qui arrivent à chaque fois, aller les récupérer de l’autre côté de la planète, revenir ici.. Ce sont des expériences fantastiques." 

Ça a été pour moi une fierté et un grand honneur de former tous ces jeunes pilotes calédoniens. 

Ronald Urene, commandant de bord à la retraite

 

Formé avec 40 cadres

Sa trajectoire personnelle se confond avec l’Histoire de la Calédonie. Après les Accords de Matignon, Ronald Urene bénéficie du programme 400 cadres (aujourd’hui Cadres avenir) pour conquérir le ciel calédonien. En 1994, premier Kanak à intégrer le cockpit, il s’envole sur les Dornier. Un homme engagé, qui aura occupé de nombreuses fonctions.

Il aura été à la fois pilote, commandant de bord, directeur des opérations aériennes, instructeur, examinateur. Il a beaucoup contribué à former les équipages de la compagnie.

Samuel Hnepeune, PDG d'Aircal

 

le commandant de bord Ronald Urene, applaudi à Magenta, 31 mai 2021
Le nouveau retraité a été accueilli par ses collègues et le personnel de l’aérodrome. ©Laura Schintu / NC la 1ere

 

Personnalité appréciée

Ce qui était une exception dans les années quatre-vingts est aujourd’hui une normalité. Plus de Kanak, plus de femmes, plus de Calédoniens ont suivi le chemin qu’il a tracé. Et au-delà de la vie professionnelle, sa personnalité a profondément marqué les cœurs. 

"C’est une très belle personne, qui a une très grande ouverture d’esprit", décrit Vaea Chadfeau, officier pilote de ligne. "Il a été le premier directeur des opérations à embaucher une femme pilote, commandant de bord." 

Il a toujours défendu la place des femmes dans le cockpit.

Vaea Chadfeau, officier pilote de ligne


"Dans la lignée du vivre-ensemble"

"Au-delà des compétences techniques du pilote, il apporte aussi beaucoup de compétences non techniques", renchérit son collègue Thomas Chipeaux. "C’est-à-dire qu’il va être à l’écoute de son équipage, et surtout dans la lignée du vivre-ensemble." 

Ronald, il aime bien dire que le destin commun Aircal, c’est de longue date. 

Thomas Chipeaux, officier pilote de ligne