Le président du sénat coutumier dresse le bilan de cette année 2020

sénat coutumier
Sénat coutumier 2
©Caroline Antic-Martin / NC1ere

Trois points ont été évoqués ce mercredi, pour le bilan de l’année 2020 dressé par le Sénat coutumier. Usine du Sud, budget alloué aux conseils coutumiers et gestion de la crise sanitaire… le bilan est mitigé. 

Usine du Sud, baisse du budget alloué aux conseils coutumiers, gestion de la crise sanitaire… l’actualité était au cœur des considérations du Sénat coutumier, qui dressait son bilan ce mercredi.

« Le point fort, c’est la situation de l’usine du Sud et notamment du barrage parce que nous avons peur, nous les coutumiers, que demain ce barrage lâche. S’il lâche, ce n’est pas 18 000 personnes qui seront concernées mais les près de 300 000 calédoniens, puisque la toxicité va gagner la mer et ça va peut contaminer le récif », explique Justin Eymard Gaya, président du Sénat coutumier.

Budget

Autre sujet qui fait débat ces derniers jours sur le Caillou : le budget de la Nouvelle-Calédonie. « On a un budget ric-rac l’année prochaine, donc les huit aires coutumières n’auront plus les moyens de fonctionner, puisqu’elles auront un budget qui est rabaissé de 50%. Beaucoup d’activités culturelles ne fonctionneront plus l’année prochaine, or l’activité culturelle, c’est l’activité d’un peuple ». 

Autre point évoqué, la gestion de la crise sanitaire par le gouvernement. Le Sénat coutumier dénonce « la sortie illégale des gendarmes déployés avant la fin de leur quatorzaine » et demande au président du gouvernement de « revoir sa stratégie de gouvernance ».

Justin Gaïa, président du Sénat coutumier, au micro de Martine Nollet et Ondine Moyatea : 

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live