Le ramadan a débuté samedi pour les musulmans de Nouvelle-Calédonie

religion
Première à la mosquée de la Vallée-des-Colons, à Nouméa.
Des prières ont lieu, chaque soir, durant un mois, à la mosquée de la Vallée-des-Colons, à Nouméa. ©Carawiane Carawiane / NC la 1ère
Le ramadan a commencé, samedi 2 avril. Les fidèles vont jeuner, pendant un mois, du lever au coucher du soleil. Pour la communauté musulmane de Nouvelle-Calédonie, c'est un moment important pour les familles, mais également un temps de rencontre.

 A Nouméa, des temps de prières sont prévus, chaque soir durant un mois, à la mosquée de la Vallée-des-Colons. Les week-ends seront marqués par des repas partagés, à la rupture du jeûne, c’est-à-dire à la tombée de la nuit. Comme les chrétiens avec le carême, les musulmans respectent un jeûne. Le corps participe ainsi à la quête du sacré. La communauté musulmane compte 3 000 personnes, sur le Caillou, et 10% de ses membres suivent le ramadan.

Un des cinq piliers de l'islam

"Le ramadan, c'est l'un des cinq piliers de l'islam, avec la prière et le pèlerinage à La Mecque. Il a une particularité : sa longueur, qui est d'un mois lunaire de jeûne dans l'année", rappelle Mustapha Hosna, vice-président de l’association des musulmans de Nouvelle-Calédonie. "Au plan spirituel, on subit quelque chose qui sort de l'ordinaire, par rapport à la normale : ne pas manger, de ne pas boire, de ne pas fumer, etc."

Outre le jeûne, le mois favorise les rencontres. "Il y a beaucoup de prières, surtout le soir, et du partage. Nous essayons de nous approcher, le plus possible, de quelque chose d'idéal spirituellement", explique-t-il.

Retrouvez, ci-dessous, le reportage réalisé par Dave Waheo-Hnasson et Carawiane Carawiane :

©nouvellecaledonie