Le sport s’organise après le confinement

sportncla1ère
Sport
©NCla1ère
Les entraînements sportifs sont de nouveau autorisés depuis lundi. Avec respect des gestes barrières et distanciation pour certains. Exemples avec le tennis, le rugby, ou à Dumbéa. Le tour cycliste pourrait lui pâtir de la situation. 

Les espoirs du tennis ont repris l’entraînement

Les balles claquent à nouveau sur les courts. Retour au tennis pour deux espoirs du Caillou. Carolann Delaunay rapatriée d’une structure en Nouvelle-Zélande. Et Clara Cwajgenbaum revenue de l’académie de l’ancien professionnel Jean-René Lisnard, à Cannes.
Deux calédoniennes, privées du circuit international junior qui ne reprendra pas avant le 13 juillet. Le simple fait de s’entraîner ce lundi est un soulagement :
« C'est sûr que c’est un peu frustrant mais tout le monde est dans la même situation, donc, on ne se plaint pas » commente Carolann Delaunay, 326 ème du circuit international junior. 
« De cinq heures de sport par jour à zéro ça fait bizarre, mais bon, on s’est quand même entretenu physiquement donc malgré tout, on gardait une activité physique » renchérit Clara Cwajgenbaum, 758ème du circuit international junior.

Clara l’a fait en confinement en hôtel à Nouméa. Elle s’est adaptée dans un espace réduit. Avec pas mal d’imagination et de débrouillardise.
Mais le retour à la « presque » réalité a forcément des incidences :
« Sur le terrain, les joueurs ont une acuité visuelle qui est très spécifique, le placement de la balle, la balle en l’air, donc, c’est très compliqué et ça prend du temps à reprendre cette acuité visuelle » explique Jean-Philippe Fleurian, conseiller technique régional. « La deuxième chose pour les compétiteurs, c’est le manque de compétitions, le manque de compréhension d’un point, comment gagner un point, la stratégie sur le court…on perd tout ça, on perd les automatismes ». 
Tennis
©NCla1ère

La pratique en tout cas est possible. Pas de problème de distanciation.
Et seul l’entraîneur manipule les balles. Reprise finalement assez simple sur le territoire. Elle l’est moins en dehors, comme pour le professionnel ATP, Maxime Chazal :
« Certains joueurs calédoniens comme Maxime Chazal qui est actuellement bloqué en Guadeloupe, sont en train de chercher plusieurs options pour pouvoir reprendre le plus vite possible l’entraînement » explique Pierre-Henri Guillaume, entraîneur de ligue. « Donc l’option de la Nouvelle-Calédonie devient une très bonne option ». 
La Nouvelle-Calédonie a de la chance. Elle reprend le sport avant les autres. Côté tennis, on espère organiser des compétitions locales après le 14 juin.
Le reportage de Martin Charmasson et Christian Favennec 
©nouvellecaledonie

 
 

Une reprise des clubs sous conditions   

Ligues, comités et clubs ont travaillé sur un protocole de reprise d’activité en suivant les recommandations des fédérations de tutelle.
Côté rugby, sport collectif et de contact par excellence, on s'est adapté. C'était le premier entraînement post confinement pour l'Olympique ce mardi. Gel hydro-alcoolique, panneau d'information, et différentes règles ont été mises en place.
Ecoutez Patrick Navarro, président de l'Olympique Nouméa Rugby : 
©nouvellecaledonie

Une reprise graduelle pour l'Olympique, senior et féminines cette semaine, moins de 14 et 16 ans la semaine prochaine, et école de rugby début juin.
Côté compétition, il faudra attendre après le 14 juin pour envisager des rencontres.


Le CTOS demande un assouplissement des mesures

La Direction de la Jeunesse et des Sports de la Nouvelle-Calédonie a envoyé plusieurs recommandations aux clubs à propos du déconfinement ainsi que les protocoles sanitaires à respecter.
Le CTOS souhaite un assouplissement des mesures qui sont trop contraignantes pour les clubs.
Le reportage de William Lecren 

CTOS enrobé


Le cas du football

Le football calédonie n’est pas organisé en ligue et ne dépend donc pas de la fédération française. La FCF, la fédération calédonienne de football, est directement affiliée à la FIFA, la fédération Internationale de football.
Les explications de William Lecren 

FCF enrobé


 

Dumbéa s’est organisée

Du côté de Dumbéa, là aussi, des précautions sont prises. On espère que cette rigueur sur l'hygiène perdurera après la crise. 
La municipalité est restée en lien avec ses 47 clubs sportifs. Lundi prochain, tous seront réunis pour un point sur cette première semaine de reprise. En attendant, les infrastructures sont disponibles. Les scolaires en profitent depuis la rentrée. Pour les clubs, c'est depuis lundi. Et que ce soit au golf, au squash, ou au basket, on a pu revenir avec des mesures simples ou plus élaborées. 
Le point avec Paul-Antoine Grangeon, chef du service des sports à Dumbéa 
©nouvellecaledonie

Des mesures d'hygiène, comme le lavage de mains, existaient déjà dans certains sports comme l'escalade où l'on se nettoyait les mains avant de monter sur les blocs. A Dumbéa, d'autres disciplines voudraient instaurer ce lavage des mains obligatoire comme le karaté.
 

Le Tour cycliste pourrait être annulé

50e édition cette année. Et elle pourrait ne pas avoir lieu. Cela dépendra de la situation sanitaire et des budgets disponibles pour cet évènement prévu du 11 au 24 octobre prochain. 60 à 65 coureurs, dont une majorité de Métropolitains et d'étrangers sont attendus. Un Tour 2020 qui débute à Nouméa, passe par Lifou, et revient sur la Grande Terre. «Au Tour d'Elles», pour les féminines est également prévu.
Ce mercredi, Gérard Salaün, l'organisateur du Tour de Calédonie masculin a rencontré la direction de la jeunesse et des sports : 
©nouvellecaledonie
Les Outre-mer en continu
Accéder au live