Le télétravail dans la fonction publique fait son chemin

fonction publique
Télétravail
Le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie a examiné ce mardi un avant-projet de loi du pays relatif au télétravail dans le secteur public. Selon une enquête, 93% des agents interrogés souhaiteraient travailler de chez eux quelques jours par semaine.
 
Après un texte encadrant le télétravail dans le secteur privé présenté le 14 octobre dernier, cette fois, c’est sur le travail à distance dans la fonction publique que s’est penché ce mardi matin le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie. 

La pratique, qui a émergé pendant le confinement, n’est en effet encadrée pour le moment sur le territoire par aucun texte.

L’avant-projet de loi adopté ce matin précise que l’ensemble des agents du public, fonctionnaires comme contractuels, pourront exercer leurs fonctions en télétravail, s’ils en font la demande auprès de leur employeur. Toutefois, la durée hebdomadaire du télétravail ne pourra être supérieure à trois jours par semaine, soit deux jours de présence minimum sur le lieu de travail, sauf situation exceptionnelle.
 

Enquête auprès des agents

Dans le cadre des travaux qu’elle a engagé́ avec les partenaires sociaux, la direction des Ressources humaines et de la fonction publique du gouvernement avait lancé un sondage à destination des agents. 1 373 personnes, dont moins d'un quart ne pratiquait pas le télétravail lors confinement, ont répondu à la consultation lancée entre le 24 juin et le 23 juillet 2020. Selon cette enquête, 93% des agents se disent favorables au télétravail.
 
enquete télétravail dans la fonction publique
©Gouv NC
Les Outre-mer en continu
Accéder au live