Le tireur de Port-Ouenghi placé sous assignation à résidence

faits divers boulouparis
Boulouparis Port Ouenghi
©NCla1ère

La nouvelle a été confirmée par Yves Dupas, le procureur de la République. Le 4 février dernier, l'homme qui avait tiré sur son cambrioleur à Port Ouenghi, dormait au Camp Est. Il a regagné son domicile ce mardi, muni d'un bracelet électronique.

Début février, sur la commune de Boulouparis, ce drame avait fait beaucoup réagir. Dans la nuit du 3 au 4 février 2021, un cambrioleur a été tué par un résident de Port Ouenghi. Blessé par balles alors qu'il tentait de voler le véhicule, il avait succombé à ses blessures sur les lieux du drame.

Sorti du Camp-Est

"Par ordonnance rendue par la vice-présidente en charge de l’instruction , la personne mise en examen du chef d’homicide volontaire commis à Port Ouenghi le 04 février 2021 sur l’auteur d’une tentative de vol aggravé d’un véhicule, a été mise en liberté ce jour et placée sous assignation à résidence avec surveillance électronique" déclare le procureur de la République dans un communiqué.

Cette décision est "pleinement conforme aux réquisitions du procureur de la République" est-il précisé. Le procureur ajoute qu'au regard des dispositions légales, et compte tenu des investigations diligentées par le magistrat depuis l’ouverture de l’information judiciaire, "le placement en détention provisoire du mis en examen n’est plus justifié  en raison des nécessités de l’instruction ou à titre de mesure de sûreté". Selon Yves Dupas, la personne mise en examen présente des garanties suffisantes de représentation en justice.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live