Législatives 2022 : les candidats d’Ensemble! rencontrent les acteurs économiques de Dumbéa

élections
Retour sur le terrain pour Philippe Dunoyer et Nicolas Metzdorf
Les candidats d’Ensemble pour la majorité présidentielle, accompagnés ici de Naïa Watéou suppléante, ont choisi d’échanger avec des chefs d’entreprise du centre commercial d’Apagoti ©Caroline Antic-Martin / NC la 1ère
Pour leur premier déplacement de campagne de l’entre-deux-tours, Philippe Dunoyer et Nicolas Metzdorf ont choisi de rencontrer, mardi, les chefs d’entreprise du quartier d’Apogoti, à Dumbéa-sur-mer. Parmi les thématiques abordées, la question de l’autonomie énergétique.

Retour sur le terrain pour Philippe Dunoyer et Nicolas Metzdorf. A six jours du second tour des élections législatives, les candidats d’Ensemble pour la majorité présidentielle ont choisi d’échanger avec des chefs d’entreprise du centre commercial Apagoti, dans la commune de Dumbéa. Objectif : entendre leurs doléances et prendre des engagements. 

L’engagement de soutenir une économie en berne 

Après deux ans de pandémie liée au Covid, suivis d’une guerre en Ukraine, le contexte économique s’inscrit dans la campagne, sur fond de hausse des prix. Comme de nombreux pays du monde, la Calédonie n’a pas été épargnée, sans compter les échéances institutionnelles qui ont ralenti les investissements sur le Caillou. Même si la lutte contre le vie chère relève davantage des compétences locales que de Paris, la fonction de député offre quelques leviers en matière économique.

Ainsi Nicolas Metzdorf, qui brigue un mandat dans la deuxième circonscription, entend redonner des perspectives aux Calédoniens grâce notamment au prolongement du dispositif de défiscalisation. "Le message au monde économique, c’est merci d’être là et tenez bon. (…)  C’est pas facile d’investir en Nouvelle Calédonie et c’est pas facile de croire en l’avenir. Ce que l’on voulait dire aujourd’hui avec l’union loyaliste, c’est que l’on s’engage, si nous sommes élus députés, à soutenir l’activité économique calédonienne, à les accompagner et à leur donner de la visibilité." 

Un avenir plus vert 

Autre sujet évoqué, la promotion des énergies propres. Une initiative déjà portée par le centre commercial Les Jardins d’Apogoti qui compte cinq enseignes alimentées à l’énergie solaire. Le promoteur du centre aimerait augmenter la puissance de sa ferme photovoltaïque mais compte pour cela sur le soutien des élus. Guillaume La Selve explique, "ce qu’on attend des députés c’est de dynamiser la filière, d’inciter les gens à s’équiper, de trouver des moyens de financements plus attractifs, de libérer les quotas car on est limités en terme de puissance donc tout ce qui pourra nous aider à réduire la facture au final."

En attendant, la route vers l’autonomie énergétique est encore longue. Aujourd’hui 80% de l’électricité du pays est d’origine fossile. 

Le reportage de Caroline Antic-Martin et Claude Lindor

©nouvellecaledonie