Législatives. Urgence climatique, urgence démocratique : Joël Kasarhérou, invité de NC la 1ère

invités de la rédac
Joël Kasarhérou, Construire autrement, 1ère circonscription, législatives 2022, le 24 mai 2022.
Joël Kasarhérou, candidat Construire autrement dans la 1ère circonscription. ©Nouvelle-Calédonie la 1ère
Joël Kasarhérou, candidat Construire autrement dans la première circonscription pour les législatives 2022, était l’invité de NC la 1ère, le 24 mai en radio et le 25 en télé. Le président du jeune parti, né à l’occasion des provinciales de 2019, souhaite avant tout mettre sur la table les sujets de société qui semblent les plus urgents pour le mouvement : le dérèglement climatique d’une part et le changement de modèle politique d’autre part. Les deux à accomplir sans attendre.

La première urgence est climatique, affirme le candidat. Et elle impacte le quotidien des Calédoniens. "A Paris, on a du mal à concevoir l’érosion du littoral, le blanchiment des coraux, l’intensité et la fréquence des cyclones et les phénomènes comme La Niña ou El Niño". Sur le territoire, les effets sont visibles et se répercutent sur notre biodiversité, sur nos cultures et sur le panier de la ménagère.

Responsabilité

Une situation héritée des décennies passées, certes, mais dont il faut également assumer, de nos jours, une part de responsabilité. Pour pouvoir engager un changement de modèle, décrit Joël Kasarhérou. "Aujourd’hui, les Calédoniens sont les cinquièmes producteurs de gaz à effet de serre par habitant et par an, aux alentours de 30 tonnes, et l’objectif du GIEC est à 5 tonnes". La faute à notre situation industrielle et métallurgique pour 45%, précise-t-il, et ainsi au modèle économique et sociétal que l’on continue de développer.

COP 21 et protocole de Kyoto

Premier objectif de Joël Kasarhérou : réintégrer la Nouvelle-Calédonie dans les engagements de la COP 21 et dans le protocole de Kyoto. Ainsi, le territoire aurait la possibilité de mettre en place le principe de la taxe pollueur-payeur. "Il ne faut pas non plus saborder l’industrie, mais il faut imposer des normes, aider au niveau financier, accompagner la révolution énergétique pour pouvoir produire du nickel vert."

Redonner confiance

Autre pilier du programme de Construire autrement : l’urgence démocratique. "On ne fait pas confiance aux élus. Parce qu’on n’a pas de transparence, on n’a pas de contrôle. La démocratie n’est une vertu que si l’élu représente quelque chose et quelqu’un", affirme Joël Kasarhérou. En clair, le bulletin de vote doit être assorti d'engagements de la part des élus de rendre des comptes aux citoyens. Une moralisation de la vie politique – par l’intermédiaire, dans un premier temps, d’une charte à respecter – accompagnée de "respirations citoyennes", à l’image des conventions citoyennes pour le climat mises en œuvre par Emmanuel Macron.

Invité de la matinale du 24 mai à retrouver dans son intégralité ici.

Voici par ailleurs l'entretien au JT du 25 mai avec Loreleï Aubry :

©nouvellecaledonie

Et notre rubrique télé "L'engagement en questions" :

©nouvellecaledonie

Ci-dessous la liste complète des candidats dans la première circonscription : 

Législatives candidats Calédonie circonscription 1
Les candidats dans la première circonscription de Nouvelle-Calédonie ©NC La 1ère