Législatives. Vision nouvelle, organisation administrative, foncier : Muneiko Haocas, invitée de la NC la 1ère

Muneiko Haocas, candidate du MNIS dans la seconde circonscription.
Muneiko Haocas, présidente du MNIS, se présente pour la première fois aux élections législatives. Elle se lance dans la seconde circonscription, expliquant porter "une vision nouvelle" pour l’avenir institutionnel de la Nouvelle-Calédonie. Une candidature en parallèle de celle du FLNKS, mais que le mouvement présente comme une alternative, non comme une démarche dissidente au sein de la mouvance indépendantiste.

Dans la première circonscription, le MNIS soutient bel et bien la candidate du FLNKS Wali Wahetra. C’est dans la seconde circonscription que le mouvement n’adhère pas à la manière dont le choix s’est fait : “ Il y a eu des candidatures imposées par le BP [bureau politique] du FLNKS et on n’a pas pu discuter de manière objective.“ D’où la candidature de la présidente du mouvement. “ Ce n’est pas une bataille de générations, affirme Muneiko Haocas. On parle de vision nouvelle et derrière, il y a un projet. L’idée c’est d’apporter notre pierre à l’édifice de ce pays que l’on veut construire avec tout le monde. “

Changer les règles administratives

Le MNIS insiste sur le fait qu’il porte un projet, qu’il étoffe les propositions faites aux Calédoniens à l’occasion de ces législatives. “Ce que nous défendons est la réorganisation institutionnelle de demain.“ Avec, comme point de départ, un bilan économique et social très mitigé de la provincialisation qui a “ favorisé la partition de notre pays en trois “. Le MNIS veut en sortir et travailler à la résorption des inégalités en se basant “ sur un outil et des politiques de proximité, les communes et, derrière, les tribus. Demain, nous allons prendre en compte, dans cet outil communal, cette assise coutumière, elle ne sera plus à côté comme ça a toujours été le cas ". 

Régler le problème du foncier

Parmi les sujets qui cristallisent les interrogations, voire des peurs plus franches, celle du foncier et de la question des terres privées et coutumières. “ Dans notre cas de collectivité sui generis, nous avons les terres publiques, les terres privées et les terres coutumières. Demain, pour nous, la question du foncier sera réglée : l’ensemble des terres publiques sera au pays et la propriété reste à son propriétaire. “  Et l’idée du "nationalisme kanak inclusif" est de pouvoir discuter de tous les sujets qui divisent depuis trente ans, affirme la candidate : “ On va décider ensemble “.  

Un entretien à retrouver dans son intégralité ici.    

©nouvellecaledonie

Le mardi 24 mai, Muneiko Haocas était l'invitée du journal télé :

©nouvellecaledonie

Un entretien avec Loreleï Aubry, précédé par son "engagement en questions" : 

©nouvellecaledonie

Retrouvez ci-dessous la liste complète des candidats dans la seconde circonscription :    

Les candidats dans la seconde circonscription de Nouvelle-Calédonie.