Les artisans éprouvés par le confinement

coronavirus
Chambre de métiers et de l'artisanat
©NCla1ère
Deux confinements en un an. La situation est très difficile pour de nombreuses entreprises, notamment les plus petites d’entre elles. Les artisans, notamment, souffrent d’une situation qui dure, sans que les aides ne semblent suffisantes pour passer le cap.

Fermés, les salons de coiffure, de massage et d’esthétique. Mais en plus, des professionnels qui ont pu rester ouverts lors des précédents confinements ont cette fois dû baisser le rideau. Le coup est rude, pour de nombreux artisans. 

"Je pensais pouvoir rester ouvert"

C’est le cas de Charles Gatimel, gérant d’une société spécialisée dans les téléphones mobiles et leur réparation. Un jeune entrepreneur surpris d’avoir dû fermer son magasin. "Je pensais pouvoir rester ouvert", raconte-t-il. "Après, ils ont décidé de fermer et d’utiliser uniquement le clic and collec. J’ai fermé une semaine, le temps de m’organiser un petit peu." 

Je viens de faire la comptabilité du mois de septembre et le chiffre d’affaires serait divisé par six, environ. 

Charles Gatimel


Dilemne 

De nombreux artisans espéraient pouvoir rouvrir ce lundi. Alors l’annonce de la prolongation pour une à deux semaines a été une véritable douche froide. Et la date de la réouverture n’est pas la seule incertitude qui pèse sur le moral de ces entrepreneurs.

"J’ai un employé, je venais de l’embaucher il y a un mois. On ne sait pas quoi faire", évoque Charles Gatimel. "On a deux options : soit le payer et le faire travailler sur du travail qui n’est pas forcément nécessaire; soit le payer, ne pas le faire travailler et espérer être remboursé par le gouvernement après avoir demandé l’aide de chômage partiel."

"Les banques sont silencieuses"

La Chambre de métiers et d’artisanat regrette que seule la province Sud propose une aide directe aux entreprises. Elle s’inquiète aussi d’un manque d’implication du secteur bancaire. "Les trésoreries sont plus faibles que jamais", observe Delphine Tanti, trésorière de la CMA. "Ce qui nous surprend un peu, c’est que les banques sont silencieuses depuis le début de ce confinement. Cette absence de positionnement, alors que la situation économique est plus tendue que jamais, ne nous semble pas de bonne augure." 

Un numéro vert

La Chambre de métiers a mis en place un numéro vert pour aider ses ressortissants, le 05 05 03. Des conseils pratiques (aides, gestes barrières) sont aussi disponible sur son site internet cma.nc