publicité

Les brèves du Pacifique du 29 juillet 2016

L'actu en bref dans notre région, c'est en Papouasie Nouvelle-Guinée la lutte contre les crachats de bétel et l'Australien Kévin Rudd qui ne pourra pas concourir au poste de secrétaire général de l'ONU faute de soutien du gouvernement de Malcolm Turnbull. 

Avant 2013, les rues de Port-Moresby étaient jonchées de crachats de jus de noix de bétel. Depuis, la vente a été réglementée. Et la semaine qui vient, c'est la consommation qui est interdite dans les rues. © http://malumnalu.blogspot.com.au/
© http://malumnalu.blogspot.com.au/ Avant 2013, les rues de Port-Moresby étaient jonchées de crachats de jus de noix de bétel. Depuis, la vente a été réglementée. Et la semaine qui vient, c'est la consommation qui est interdite dans les rues.
  • Caroline Lafargue/ABC radio Australia (CM)
  • Publié le , mis à jour le

Bétel

Après les vendeurs, il s'attaque aux consommateurs. Powes Parkop, le gouverneur de Port-Moresby, interdit la noix de bétel dans la rue à compter de ce lundi: « je ne demande pas aux gens de traverser une rivière infestée de crocodiles, je veux juste qu'ils arrêtent de mâcher la noix de bétel ». 
L'amende est très élevée: 500 kinas, soit environ 200 dollars australiens. Mâcher la noix de bétel est le passe-temps national des Papous, et donc il est très difficile de les faire changer d'habitude. Mais Powes Parkop est révolté par cette pratique antihygiénique, car les habitants de Moresby recrachent leur jus rougeâtre dans les rues. Le gouverneur de la capitale veut qu'ils ne consomment plus la noix de bétel que chez eux. Il est parti en croisade contre cette addiction en 2013, et il a commencé par interdire les revendeurs dans les rues de Port-Moresby. La mesure n'a été qu'un demi-succès, d'où l'idée de s'attaquer directement aux consommateurs. 
En 2013, des vendeurs se sont plaints de la brutalité des officiers municipaux, qui avaient la main leste. Certains aussi acceptaient de ne pas mettre les vendeurs à l'amende, mais seulement en échange d'un petit billet. Powes Parkop reconnaît qu'il y a eu des abus, mais il ne promet pas de tenir ses officiers municipaux.  
« Je ne peux pas garantir ça, avoue le gouverneur. C'est vrai, souvent on a du mal à discipliner nos officiers municipaux. Mais en même temps, je ne demande pas aux gens de faire l'ascension de l'Everest ou de traverser une rivière infestée de crocodiles. Donc s'ils n'aiment pas que les officiers municipaux fassent de vilaines choses, ils n'ont qu'à changer leurs habitudes, et arrêter de mâcher dans la rue. »   
Les habitants de Port-Moresby qui n'ont pas les moyens de payer l'amende de 200 dollars australiens, écoperont de travaux d'intérêt général. Ils devront frotter les routes et les trottoirs qu'ils ont souillés avec leurs crachats de jus de noix de bétel. 
 
 

Australie

Il n'y aura pas de candidat australien pour prendre la tête de l'ONU. Ban Ki-Moon, l'actuel secrétaire-général, tirera sa révérence le 1er janvier prochain, et Kevin Rudd, l'ancien Premier ministre australien, travailliste, était sur les rangs pour lui succéder. Mais vendredi, Malcolm Turnbull, l'actuel Premier ministre libéral, a annoncé qu'il ne soutiendrait pas sa candidature, sans expliquer ses raisons. Les Travaillistes accusent Malcolm Turnbull d'avoir pris une décision purement partisane. Julie Bishop, la ministre des Affaires étrangères, a tenté de plaider sa cause, mais une partie des ministres libéraux s'opposaient au travailliste Kevin Rudd. 
Il reste 12 candidats en lice pour le poste le plus important de l'ONU, dont Helen Clarke, l'ancienne Première ministre néo-zélandaise. 
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play