publicité

Les complices de Brice Kamodji condamnés

L’affaire des cambriolages commis en série par Brice Kamodji et ses complices, en 2014 au Mont Dore est à l’image de la problématique de la délinquance en Nouvelle-Calédonie.

© nc1ere
© nc1ere
  • Natacha Cognard (avec NG)
  • Publié le
Aujourd’hui, 6 prévenus sur 8 comparaissaient pour recel de voiture, vols de domiciles et de commerces en réunion. Des actes commis en 2014 au Mont-Dore.

© nc1ere
© nc1ere



La délinquance se professionnalise

Le procès de Brice Kamodji, incarcéré en métropole, est renvoyé au 4 juillet pour être jugé seul concernant les faits qui lui sont reprochés.
Quant à Jean Boano, lui aussi, devrait comparaître plus tard.
Les deux jeunes semblent être les leaders du groupe.

Selon le procureur de la république : « Il est temps que cette délinquance cesse, elle se professionnalise dans le Pays. Les préjudices sont considérables et s’élèvent à plusieurs millions de francs cfp ».   

Parmi la dizaine de victimes, seule la mairie du Mont Dore s’est portée partie civile. Le directeur de la sécurité de la ville témoigne du vol d’un de leur véhicule dans la nuit du 28 au 29 octobre 2014. Une voiture qui a servi à enfoncer la devanture de commerces.

Le procureur de la République, Alexis Bouroz s'entretient avec Laurent Bourdon, directeur de la sécurité de la ville du Mont-Dore © nc1ere
© nc1ere Le procureur de la République, Alexis Bouroz s'entretient avec Laurent Bourdon, directeur de la sécurité de la ville du Mont-Dore

L'effet de groupe

Pour la majorité des avocats de la défense, les prévenus avaient des circonstances atténuantes : « Ils auraient suivis Kamodji et Boano ».
Le tribunal s’est donc montré plus clément que les peines requises par le procureur.

Après ¾ d’heure de délibéré, les hommes ont écopé de 6 mois avec sursis jusqu’à 18 mois de prison ferme.
Ils ont 10 jours pour faire appel.


Vous retrouverez le compte rendu de l’audience ce soir à 19h30 au Journal Télévisé de NC 1ère

Sur le même thème

  • justice

    Huit mois avec sursis requis contre Paul Néaoutyine pour favoritisme

    Le président de la province Nord comparaissait ce matin devant le tribunal correctionnel de Nouméa pour délit de favoritisme, en compagnie de trois autres prévenus. Il lui est reproché de ne pas avoir lancé d’appel d’offres dans un marché de transport d’enfants handicapés. Délibéré le 29 octobre. 

  • justice

    L’affaire des taxi-boats sera jugée en décembre

    L’exploitant de l’île aux Canards et le pilote d’un des deux navires comparaîtront le 17 décembre en correctionnelle pour homicides et blessures involontaires. Dans la nuit du 7 au 8 avril 2017, la collision de deux navettes entre l’îlot et l’anse Vata avait fait trois morts. 

  • justice

    Un logo calédonien pour la cour d'appel de Nouméa

    A l'instar de Rennes ou Bordeaux, la cour d'appel de Nouméa adoptera un logo particulier aux côtés de Marianne, le symbole de la République. Le projet a été confié à des élèves du lycée Jules Garnier. Projet réalisé sous forme de concours dont le lauréat était désigné la semaine dernière.

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play