"Ça a été dur la reprise pour certains" : les footballeurs calédoniens de retour sur les terrains

football
Tiga Sport vs Magenta
©Alain Vartane

Depuis lundi, ils ont à nouveau chaussé leurs crampons et regagné les pelouses. Les sports collectifs sont désormais autorisés sur le territoire, à condition de rassembler moins de 50 personnes. 

Après quatre semaines de confinement, le retour sur les terrains était attendu, par les footballeurs calédoniens. Si tous les sportifs ont tenté de poursuivre leurs entraînements, le rythme bien moins soutenu que d'habitude a fragilisé les footballeurs. 

La reprise s’effectue donc en douceur et à chacun son rythme précise Jean-Brice Wadriako, joueur de Tiga Sport. "Ça a été dur la reprise pour certains, parce qu’ils ne se sont pas entraînés, pointe-t-il. Mais pendant le confinement, l’entraîneur nous envoyait des exercices spécifiques à faire chez nous, via Facebook et Messenger. Avec l’équipe, on a des objectifs à atteindre avant la fin de la saison : garder le titre de champion." 

Circuits techniques

Une fois la reprise enclenchée progressivement, l’intensité des séances d’entraînements sera plus importante précise Pierre Wajoka. "Ça a été très difficile de retrouver les sensations avec le toucher de balle mais j’ai dit aux joueurs, qu’il fallait vite se ressaisir, explique l'entraîneur de Tiga Sport. On a fait des entraînements sans avoir de duels, plutôt des circuits avec le ballon et des circuits techniques, durant lesquels les joueurs sont espacés."

Pierre Wajoka, entraîneur de Tiga Sport

 

L’équipe vainqueur de la Super Ligue se prépare d’ailleurs à défendre son titre le 17 avril pour la reprise de la Super Ligue. Tiga Sports affrontera Horizon Patho.