Les forces de l'ordre mobilisées pour ce premier week-end de l'année

sécurité mont-dore
61cfa68971f95_forces-de-l-ordre.jpg
Quatre cents unités de gendarmeries ont été déployées, la nuit dernière, sur 40 points de contrôles. ©Carawiane Carawiane / NC la 1ère
Policiers et gendarmes sont mobilisés, tout le week-end, en Nouvelle-Calédonie. Il s'agit de contrôler les conducteurs en état d'alcoolémie et l'ensemble des comportements dangereux ou violents. Un dispositif spécifique a été mis en place dans le Grand Nouméa.

Sur la commune du Mont-Dore, la police municipale est à pied d’œuvre et toutes les patrouilles sont au complet pour faire face à ce week-end de la Saint-Sylvestre. Dès hier, vendredi 31 décembre, des groupes alcoolisés ont été identifiés. Mais aussi des nuisances sonores. Un homme a été verbalisé, devant notre caméra.

Près d'un millier de policiers et de gendarmes déployés

"Les principales interventions qu'il y aura sur la commune du Mont-Dore, avec la police municipale aussi bien qu'avec les gendarmes, c'est tout ce qui sera des nuisances sonores, des violences, des dégradations, de la protection des biens communaux et la protection des commerces mais principalement aussi des consommations d'alcool sur la voie publique et les infractions au code de la route, par rapport justement à la consommation d'alcool", explique Bernard Fuller, brigadier-chef de la police municipale du Mont-Dore.

La nuit dernière, près d’un millier de policiers et de gendarmes ont été déployés sur l’ensemble du territoire. La gendarmerie a exceptionnellement épaulé la police nationale, à Nouméa. Mais elle a surtout été déployée sur les axes routiers, avec 400 unités et 40 points de contrôle.

Il faut éviter qu'un chauffard ne commette un acte inconsidéré qui emporte sa vie ou celle d'autres personnes, sur la route. Cela, c'est notre premier objectif. Le second, c'est d'éviter que les délinquants profitent de la liesse générale pour aller se servir chez les gens, pour aller voler leur voiture et les cambrioler. Le troisième, c'est d'encadrer les festivités

Fabrice Spinetta, colonel commandant de la gendarmerie de Nouvelle-Calédonie.

Des renforts venus de Métropole

L’année dernière l’état-major de la caserne Meunier a traité 1 600 appels téléphoniques et comptabilisé plus de 100 infractions pour la seule nuit du 31 décembre. Cette année, le dispositif a été renforcé, notamment grâce aux renforts militaires venus de Métropole.

"L'année dernière, malheureusement, comme vous le savez, le 31 décembre vers 14 heures, il y a eu un accident mortel. Un nourrisson est décédé et deux personnes sont allées à l'hôpital. Le 1er janvier, vers 10 heures du matin, à Koné, il y a eu également une personne qui est décédée dans un accident de la route. Il s'agit pour nous d'éviter cela. Nous avons envie de commencer l'année positivement, sans décès, sans accident et sans malade", commente Patrice Faure, le haut-commissaire de la République.

Tous les dispositifs de sécurité étaient ainsi en alerte, la nuit passée. L’objectif affiché par les forces de l’ordre : que personne ne passe entre les mailles du filet.

Retrouvez le reportage de Louis Perin et Carawiane Carawiane :

©nouvellecaledonie