Les intempéries font déjà de nombreux dégâts en Nouvelle-Calédonie

intempéries
61d3d3518ca4f_269963085-4669787283138063-8128291063618869584-n.jpg
Sur la route qui mène au Mont-Koghi, les services de la mairie étaient déjà à pied d'oeuvre ce mardi, pour dégager les axes entravés par des arbres suite aux fortes pluies. ©Brigitte Whaap / Nc la 1ere
Les fortes pluies perdurent depuis ce lundi et elles devraient se poursuivre jusqu’à jeudi, avec des cumuls importants notamment sur la Côte-Est. La commune de Kouaoua et celle de la Foa, sont déjà fortement touchées. Et elles ne sont pas les seules.

Ils ont passé une nuit agitée, marquée par les fortes pluies. Les habitants de Kouaoua ont subi les intempéries particulièrement importantes depuis hier. Et, dans le village, l’un des quartiers proches de la mer, à deux pas du terrain de football, a subi les assauts des vagues et de la pluie.

Pascal Thomas y vit depuis 1999. En un peu plus de 20 ans, sa maison a subi une dizaine d’inondations estime-t-il. Cette nuit, c’était une de plus…

"Vers onze heure minuit, la pluie a commencé à rentrer dans le village. On était à peu près une douzaine de maisons inondées, entre 5 et 15 cm d’eau par maison. On est habitués à ça. Dès que l’eau elle monte, on se prépare. On met en hauteur toutes les affaires dans la maison. On attend que l’eau rentre dans les maisons et dès qu’elle redescend, on nettoie la boue", explique l’habitant. 

Pascal Thomas, habitant de Kouaoua

"On a passé la nuit à la mairie"

Place donc au nettoyage ce mardi, pour les habitants les plus touchés, notamment ceux qui ont dû évacuer leur maison durant la soirée ou dans la nuit.

Margaret Bémaron, première adjointe à la mairie de Kouaoua, a géré le dispositif d’urgence toute la nuit. "Vers 19 ou 20 heures on a dû ouvrir la mairie, pour permettre aux habitants du village et des tribus de se réfugier. Vers 22 heures, l’eau est entrée dans la tribu, elle a été inondée, tout comme une partie du village. On a passé la nuit à la mairie", précise l’adjointe. 

Margaret Bémaron, première adjointe à la mairie de Kouaoua

Margaret Bémaron prend la situation avec le sourire, faute de pouvoir agir et en attendant que l’épisode de fortes pluies s’estompe. La mairie restera ouverte encore ce mardi et toute la nuit prochaine si nécessaire, pour y accueillir les habitants qui ne pourraient rentrer chez eux.

La commune de Kouaoua est donc pour le moment coupée du reste de la Calédonie.

Un éboulement a eu lieu vers la tribu de Ko et un autre au niveau de la scierie Mathieu, près de La Foa. Enfin, les services municipaux de Kouaoua resteront fermés pour la journée. 

"La commune de la Foa est aujourd'hui sinistrée"

Des intempéries qui ont des conséquences importantes aussi au niveau de la commune de La Foa, où 200 millimètres de pluies ont été relevés en moins de 24 heures.

"Les dégâts sont importants, plus que lors des derniers cyclones ou de la dépression Niran. On a des familles qu’il faut reloger parce que les maisons ont été inondées, on a les réseaux routiers qui sont coupés au niveau des tribus. On n’a jamais vu autant de pluies en si peu de temps", regrette Nicolas Metzdorf, maire de la commune.

Nicolas Metzdorf, maire de La Foa

Le point avec Erik Dufour et Claude Lindor : 

©nouvellecaledonie

À Bourail aussi

Radiers impraticables, routes barrées... la commune de Bourail n'a pas non plus été épargnée.

Le reportage de Gilbert Assawa et Camille Mosnier :

©nouvellecaledonie

Des lieux d’accueil

La commune de Thio a mis en place des centre d’hébergements ce mardi. Ils sont ouverts depuis 16h. 

Pour les secteurs de Thio village, les quartiers et tribus alentours : 

  • Le Centre culturel Xwa Mara au village, 
  • La maison de l’APATH, 
  • La salle CE SLN dans le village, 

Pour les secteurs de Thio Mission : 

  • Le local de la SNSM et l’église de Thio Mission

À la Foa, le centre socioculturel est également toujours ouvert aux habitants de la commune.