Les jeunes loyalistes se mobilisent pour le Non

référendum nouvelle-calédonie 2020
référendum Loyal'Night jeunes loyalistes
©NCla1ère
Ce mercredi soir, la section des jeunes des Loyalistes a organisé à Nouméa sa « loyal' night », une soirée où les jeunes étaient invités à rencontrer les élus loyalistes et échanger avec eux autour de neuf thématiques qui caractérisent la vie du pays.
Des tables rondes, propices à la discussion pour ce moment d’échange à l’initiative de la section des jeunes Loyalistes. Plusieurs élus sont venus répondre aux interrogations de la nouvelle génération.
 

Comprendre les enjeux

« L’intérêt c’était de leur expliquer le fondement de leur vote. On a certains qui sont persuadés, d’autres qui sont indécis, c’était de leur expliquer pourquoi ils vont voter Non le 4 octobre. On leur donne des arguments sur leur quotidien, sur le logement, sur l’environnement, sur l’éducation… » explique Cael Normandon, référent section jeunes Loyalistes. « L’intérêt, c’était vraiment de leur expliquer comment la machine politique institutionnelle fonctionne et pourquoi ils vont voter Non ».
Les échanges ont tourné autour de thèmes tels que l’éducation, le logement, ou encore l’environnement. Sans oublier des sujets plus orientés sur l’échéance du 4 octobre. 
référendum Loyal'Night jeunes loyalistes
©NCla1ère
 

Se forger une conviction

« Je suis venu à la rencontre des élus car j’étais un peu indécis sur l’avenir institutionnel de la Nouvelle-Calédonie notamment sur certaines questions comme la double nationalité, ce qui va se passer après le référendum, tout simplement. Et je trouve que cet échange avec nos élus, ça m’a permis de mieux cerner la question et d’être plus convaincu sur les enjeux du référendum » souligne Maxime Marie-Sainte.
« Ça va être un choix décisif et c’est l’avenir de notre pays et moi en tant que jeune, en tant qu’étudiante et en tant que peut-être future chef d’entreprise, je voudrais après revenir ici en Calédonie investir donc il faut avoir des informations importantes et il faut savoir ce qu’il va se passer dans le futur pour pouvoir ensuite avoir confiance dans son territoire pour pouvoir revenir et vivre dans son pays » explique de son côté Carla Reuter. 
Cet événement au format innovant a permis aux quelques 300 jeunes présents de faire le tour de nombreuses questions d’avenir pour le pays. 
Le reportage de Laura Schintu et Louis Perin 
©nouvellecaledonie
Les Outre-mer en continu
Accéder au live