Les masques de retour dans les commerces et pharmacies

coronavirus
Masques en vente dans un magasin
©Cédrick Wakahugnème
Depuis la semaine dernière, pharmacies et commerces vendent masques et gel hydro-alcooliques. Un ouf de soulagement pour les Calédoniens après une période de rupture pendant le confinement. Reste la question du prix, inégal entre les différentes enseignes.
Dans ce magasin du rond-point de Magenta, des masques disposés en évidence sur une étagère à l’entrée. Un retour dans les rayons qui ravit les clients.
« C’était ce qui manquait au départ de la crise » commente cette cliente. « Là, on voit maintenant que les magasins s’alimentent en masques et en produits pour désinfecter les surfaces ou les mains ». 
Depuis la semaine dernière, l’enseigne est ravitaillée en masques chirurgicaux. Chaque boîte compte une cinquantaine de masques. Du prix à l’import à l’achat en magasin, le différentiel est réel. 
« Le prix à l’achat avec les deux importateurs locaux est de 6 506 francs et le magasin les revend à 8 450 francs » explique Dave Lavéoula, en charge de la sécurité du magasin. « A savoir que le magasin, pour aider les personnes aussi, vend à l’unité, à 169 francs le masque ».
 

« Ne pas profiter de la crise »

A la pharmacie de permanence à Nouméa ce vendredi, masques chirurgicaux et FPP2 sont disposés devant le comptoir au vu des clients. Dans cette officine, 1 500 masques ont été commandés. Pas question pour Philippe Dang, le pharmacien, de faire des bénéfices sur la revente.
«  Nous avons des masques chirurgicaux que je vends à 100 francs le masque, et des masques FFP2 que je vends à 1 600 francs et que je touche à 1 500. Mon but, c’est de ne pas profiter de la crise ».  
Prix et qualité de produits, une exigence pour certains clients de cette pharmacie. Une nécessité en période de crise sanitaire, pour Elodie, qui en profite pour faire sa réserve.
« C’est pour mon beau-père et moi, parce que comme on est des personnes fragiles… Lui, il a eu le cancer des poumons et moi, j’ai un problème de coeur. J’espère que les masques dans toutes les pharmacies ont le même prix, avec les gels hydroalcooliques ! »
Enseignes, commerces de proximité, pharmacies, les gérants assurent avoir commandé suffisamment de masques. Pour éviter la rupture, des commandes supplémentaires pourraient être envisagées.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live