nouvelle calédonie
info locale

Les restaurateurs en difficulté

coronavirus
restaurateurs coronavirus
©Nicolas Fasquel
Plus aucune rentrée d’argent pour les quelques 90 restaurants de Nouméa. Les gérants ont dû payer leurs employés même en chômage partiel. Une mesure qui les inquiète car la plupart des établissements n’ont pas la trésorerie suffisante pour avancer ces salaires à leurs employés.
L'activité économique est à la traîne depuis une quinzaine de jours. A Nouméa, les restaurateurs doivent s'adapter. Fermeture contrainte, mise au chômage partiel pour de nombreux salariés... Résultat : d'importantes pertes de chiffre d'affaires.   

Pour ce délégué du personnel d’un restaurant de la Baie des Citrons, l'avenir est désormais incertain « nous sommes à l’arrêt depuis le 19 mars, et nous ne savons toujours pas comment nous allons être rémunérés. Certains perdront leur emploi, d’autres pourront le garder…ce sera très compliqué ! », confie Franck Slonski.  
 

Vente à emporter et livraison à domicile

Pour ne pas voir leur activité menacée, certains restaurateurs ont trouvé la parade. Jean-Noël Maviet s’est lancé dans la vente à emporter et la livraison à domicile. Un plan B, face au Covid-19. « Cette activité répond à un besoin. Et ça commence à prendre. L’entreprise ne sera pas sauvée dans son intégralité, mais pour une courte période c’est déjà une solution ».
 

Un groupe Facebook

Afin d’accompagner les restaurateurs dans leurs démarches administratives, un groupe a été créé lundi sur les réseaux sociaux. « On s’est rendu compte qu’il y avait beaucoup de restaurateurs isolés, et que certains avaient des difficultés avec les dossiers de chômage partiel par exemple », indique Jean-Jacques Jousseau gérant de restaurant. Ce groupe rassemble déjà 25 restaurateurs de Nouméa. « Désormais, on peut facilement se réunir sur cette page Urgences restos covid-19 ». 

Le reportage d'Antoine Le Tenneur et de Nicolas Fasquel 
©nouvellecaledonie