Les retraités sont inquiets

social
Retraités
©Alix Madec
Les retraités tirent la sonnette d’alarme. Plusieurs syndicats se sont réunis ce matin pour faire part de leurs inquiétudes sur l’évolution de leur situation, en termes d’aides ou de paiement de leurs pensions. 
« Nous sommes très inquiets », a fait savoir ce matin le secrétaire général du Soenc retraités. Des retraités qui ont voulu faire entendre leur mécontentement quant à leur situation, qui ne s’améliore pas. 
 

Pas assez d’aides

Transports, grande distribution, les aides ne sont pas assez développées sur le territoire. 
Pour rappel près de 70% des retraités gagnent moins de 100 000 francs CFP par mois sur le territoire.
Précisions de Bruno Heuea Poroi, secrétaire général du SOENC retraités.

Retraites itw Bruno Heuea Poroi

 

La Caisse locale de retraites 

Autre volonté : être représentés au sein du conseil d’administration de la Cafat. Les retraités sont également préoccupés, quant à la situation de la CLR, la caisse locale de retraites (qui concerne les fonctionnaires territoriaux), dont le portefeuille est passé de 28 milliards de francs CFP à sa création en 1954 à 7 milliards en 2019.
Dominique Frontier, secrétaire général du syndicat des retraités territoriaux. 

Retraites itw Dominique Frontier

 

« Des discussions en cours »

De son côté, Jean-Philippe Vollmer, directeur du GIP (Groupement d’intérêt public) « handicap, dépendance et bien vieillir », l’assure, des discussions sont en cours pour faire évoluer la carte senior. Elle comptabilise 20 100 bénéficiaires (1670 nouveaux en 2020), sur près de 35 000 retraités au total sur le territoire. Elle réunit aussi aujourd’hui 164 partenaires dont 32 nouveaux en 2020. 

Retraites itw Jean-Philippe Vollmer


Le syndicat des retraités l’a assuré ce mercredi : il souhaite se mobiliser si rien n’est fait, mais après l’échéance du 4 octobre prochain.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live