Les tarifs bancaires ont ils baissé ?

banque
Frais bancaires
©NC1ere
« Une baisse réelle mais à poursuivre. » C’est le constat opéré par l’Observatoire bancaire de Nouvelle-Calédonie pour le début de l'année 2016.
Selon l’Observatoire bancaire, 76 % des tarifs sont en baisse entre octobre 2015 et avril 2016. 
La baisse n’est pas généralisée, mais elle est réelle sur la dizaine de services standards visés par la loi sur la régulation bancaire de 2013 et les accords signés entre les banques de la place et le Haut-commissariat.

Si les frais de tenue de compte restent en Nouvelle-Calédonie en moyenne quasiment deux fois plus chers qu’en Métropole, l’écart se resserre. Et c’est bien là, l’effet de la régulation à marche forcée, comme l’explique Matthieu Morando, directeur – adjoint de l’IEOM au micro d'Angélique Souche
 

Matthieu Morando directeur adjoint de l’IEOM


Certains écarts peuvent encore paraître démesurés, à l’image des frais de mise en place d’une autorisation de prélèvement :
  • 1123 francs en moyenne en Calédonie pour 101 francs en Métropole…
Pour autant, selon Matthieu Morando, l’harmonisation totale n’est pas possible, c’est le panier moyen qu’il faut observer.
 

Matthieu Morando directeur adjoint de l’IEOM - harmonisation impossible

 
Reste que certains écarts tarifaires sont incompressibles puisque déterminés par les fondamentaux de l’économie calédonienne : taille des entreprise et du marché et donc coût du risque.