nouvelle calédonie
info locale

Listes électorales : « l’Etat n’a pas tenu ses engagements » selon les nationalistes et indépendantistes du RIN

élections
commission administrative spéciale nouméa
Une commission administrative spéciale à Nouméa, avec un observateur de l'Onu. ©NC la 1ère
Les  travaux de révision des listes électorales ont débuté depuis le 1er mars dans les communes de la Calédonie, avec la participation des observateurs de l’ONU. Pour le Rassemblement des Indépendantistes et Nationalistes la problématique des milliers de kanak non inscrits n’est toujours pas réglée.
Les commissions administratives composées du maire ou de son représentant, de deux tiers électeurs, un loyaliste et un indépendantiste, et d’un magistrat se réunissent depuis le 1er mars pour réviser les listes électorales spéciales. Du 1er mars au 31 avril ces commissions se pencheront sur les listes provinciales et pendant le mois de mai sur les listes référendaire.

Des experts participent aux commissions électorales
Des magistrats sont présents pour superviser ces commissions. Les observateurs de l’ONU même si leurs avis n’est que consultatif y participent également.  
Le reportage de Gwenola Quemener et Maurice Carawiane
 
©nouvellecaledonie

 

Pour le RIN l'Etat n'a pas tenu ses engagements


Le Rassemblement des Indépendantistes et Nationalistes (RIN) affirme que « l’Etat  a décidé de ne pas régler la problématique des milliers de Kanak non inscrits ».
Les explications de Sylvain Pabouty, porte-parole du RIN. 
 

©nouvellecaledonie

Les observateurs de l'ONU publieront à la fin de ces révisions un rapport.
 

Publicité