LME : à Londres, la fête du nickel n’est pas finie

transition énergétique
LME
La Bourse des métaux de Londres (London Metal Exchange-LME) après clôture de la Bourse ©Alain Jeannin
Les principaux acteurs du marché des matières premières sont réunis pour leur grande fête annuelle à la City de Londres (LME Week 2021). Pour eux, un seul souhait : "pourvu que ça dure". Les cours du nickel sont hauts, boostés par la transition énergétique et le marché des voitures électriques.

La Chine continue de soutenir la demande. Elle est la locomotive de la consommation mondiale de nickel. Malgré une brutale correction il y a dix jours, l'ensemble des analystes attend globalement une poursuite de la tendance haussière du métal, ou tout au moins un maintien des cours à un niveau élevé pour la fin de l'année.

"La production de métaux à faible émission de carbone sera la clé de la rentabilité" a déclaré Hilde Merete Aasheim, présidente-directrice générale de la société norvégienne d'énergie renouvelable Norsk Hydro, lors d'une présentation à la semaine de la Bourse des métaux de Londres (LME Week). "En ce moment, nous sommes à un moment décisif de l'histoire. Le monde accélère la transition nécessaire pour lutter contre le changement climatique", a-t-elle poursuivi.

Interrogé avant la pandémie, le Président du LME Matthew Chamberlain avait précisé la place de la Nouvelle-Calédonie à l'horizon 2030. Des propos qu'il a encore confirmés récemment, en dépit des difficultés actuelles auxquelles fait face le Territoire dans sa lutte contre le Covid.

©la1ere

Les grands groupes miniers mondiaux sortent progressivement de la pandémie, et retrouvent les profits. Les vainqueurs assisteront au grand dîner annuel qui réunit à Londres l’élite mondiale des matières premières. Le nickel doit enregistrer en 2021 sa meilleure performance depuis 2014.

Les cours étaient stables lundi, après une progression de plus de 6 % la semaine dernière. Les prix du métal restent au-dessus du seuil des 19.000 dollars la tonne.

La Chine est de retour sur l’offre, conduisant l’ensemble des métaux plus haut. Le Conseil d’Etat du pays a autorisé une hausse des prix de l’électricité, dans un contexte de pénurie, dans le but de stimuler la production.

Les stocks mondiaux de nickel continuent de baisser, notamment en Asie, a indiqué le négociant Marex Spectron. Lundi, la demande a augmenté de 3,9 % sur le marché des métaux de Shanghai.

L’un des grands négociants chinois, SRB, a mis à disposition de l’industrie son 4ème lot de réserves de métaux d’un montant de 150.000 tonnes.

Les craintes macroéconomiques sont en veilleuse avec la baisse des niveaux de stocks officiels des entrepôts mondiaux, alimentant les gains de prix actuels.

Mais attention, prévient Alastair Munro, l’un des analystes du nickel à Londres : "il y a de plus en plus de discussions autour de la baisse de la demande". 

Pas de quoi gâcher l’ambiance : à Londres, la fête a commencé, elle s'achèvera par un grand dîner au Grosvenor House Hotel, en fin de semaine, pour la clôture de la LME Week 2021.

Pour le nickel, la tendance ce lundi soir au LME est "achat fort", les prix ont retrouvé leur niveau d'août 2014, c’est tout dire.

LME Nickel cours provisoires le 11/10/2021 à 18:57 GMT : 19.163 dollars/tonne (stable). 5 jours +6,36 %

LME
Le dîner de gala 2017 du LME à Londres ©P.F/Metal Bulletin-Fastmarkets