publicité

Les loyalistes condamnent les propos d'Annick Girardin

Les déclarations ce week-end de la ministre des Outre-mer, Annick Girardin, font réagir les partisans du maintien de la Calédonie dans la France.

Annick Girardin, ministre des Outre-mer © JULIEN MATTIA / NURPHOTO
© JULIEN MATTIA / NURPHOTO Annick Girardin, ministre des Outre-mer
  • NC la 1ère
  • Publié le
Interrogée sur les temps forts de l'an dernier à travers la France ultramarine, Annick Girardin a conclu le volet calédonien par cette déclaration : "Je pense que le gouvernement proposera une méthode de travail, des rendez-vous mais aussi peut-être une vision de ce que pourrait être demain la Calédonie associée à la France." Des propos, tenus par la ministre des Outre-mer dimanche sur la chaîne Saint Pierre et Miquelon La 1ère, qui font déjà couler beaucoup d'encre dans le camp non-indépendantiste. 

Dans un communiqué, les Républicains Calédoniens et le Mouvement Populaire Calédonien condamnent les propos de la Ministre. Ils lui demandent « de respecter le choix des Calédoniens de rester au sein de la République Française ». Les explications de Sonia Backès, présidente des Républicains Calédoniens :
Vive réaction également du côté de Calédonie Ensemble. Des propos jugé inopportuns et inacceptables par le député Philippe Dunoyer, porte-parole du parti. Écoutez-le : 
Pascal Vittori, président de Tous Calédoniens, estime par ailleurs que "cette déclaration est choquante, particulièrement à quelques semaines d’un référendum à l’issu duquel les calédoniens se sont clairement exprimés contre l’accession de la Nouvelle -Calédonie à l’indépendance."




 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play