Lutter contre l’homophobie et la transphobie

société
Atelier Homophobie et Transphobie Rex. Slameur
Simane Wenethem a animé un atelier de slam. ©NCla1ere
L’association Diversités NC, anciennement Homosphère, organisait un événement ce samedi au Rex de Nouméa, en  écho à la Journée Internationale de Lutte contre l’Homophobie et la Transphobie du 17 mai.
Au programme ; un show unique de la jeune danseuse Maï-Ly et des Yamak Pacifique. Mais aussi et surtout  un temps de parole, ouvert à tous, qui a permis à une vingtaine de personnes de poser des questions, de s’exprimer sur ses peurs, ses peines et ses victoires... Est-ce une maladie ? Quels rapports avec la religion ? Comment réagir face à un proche ?

Un atelier slam

Et le danseur hip-hop et poète, Simane Wenethem, a accepté d’être partenaire de l’association Diversités NC. L’artiste est originaire de Lifou et a des responsabilités coutumières. En collaborant avec l’association Diversités NC, il veut faire face à ses propres contradictions pour progresser vers plus de tolérance.

Simane Wenethem a donc proposé un atelier slam au public. Là, tout commence par un brainstorming avec le public, c’est-à-dire la recherche de mots qui riment ensemble. Ensuite, on se débrouille pour donner du sens à tout ça.
Démonstration.
Le reportage de Bernard Lassauce et Michel Bouilliez 
©nouvellecaledonie

Affiche Rex diversité NC
©DR

Diversités NC 

Pour rappel, Diversités NC conseille notamment ceux qui veulent faire leur coming-out. C’est aussi un lieu d’écoute pour les personnes qui s’interrogent simplement sur leur orientation sexuelle ou sur celle d’un proche. L’association accompagne également les familles homoparentales. 
 
« Environ 10% de la population mondiale serait LGBT selon les grands instituts de statistiques, une proportion stable depuis longtemps », explique Gaëlle Bourguignon, responsable de Diversités NC. « En Nouvelle-Calédonie, l’homophobie s’exprime surtout verbalement et symboliquement, il y a moins de violences physiques qu’en Métropole. Mais ceux qui en sont victimes ne portent pas souvent plainte, par crainte de représailles. » Elle ajoute que, selon un récent sondage mené par l’association, la population calédonienne semble relativement tolérante : « 66% de la population se déclare ni pour ni contre l’homosexualité. »
Diversités NC
©Diversités NC

Enfin, les opérations pour changer de sexe sont possibles en Nouvelle-Calédonie depuis deux ans environ et nombreux sont ceux qui sont en transition, suivis dans le cadre d’un protocole encadré par un psychiatre et un endocrinologue. Lotus doré NC est l’association spécialisée dans l’accompagnement des personnes trans.


Gaëlle Bourguignon était ce samedi soir l'invitée du journal télévisé d'Alexandre Rosada
©nouvellecaledonie


Elle était aussi mercredi l'invitée de la matinale radio avec Thierry Belmont

 

Informations pratiques
Contacts Association Diversités NC
diversitesnc@gmail.com - Tel : 97.62.64 - Du lundi au jeudi de 8h30 à 18h30 - 1 rue Gustave Flaubert-Baie de l'Orphelinat - BP 16868 – Nouméa (dans la descente qui va du Lycée Lapérouse à la Baie de l’Orphelinat.

Fondée en 1998 (anciennement Homosphère), ses missions au niveau local :
- Inclusion de toutes les diversités sexuelles et identités de genre en NC
- Soutenir, informer, former, échanger, rassembler…
- Combattre l’hétéro-sexisme et plus particulièrement les LGBT-phobies

La page Facebook Diversité NC
Les Outre-mer en continu
Accéder au live