Les maires de Nouvelle-Calédonie veulent maintenir le second tour des Municipales au 22 mars

élections
Maires NC contre report second tour Municipales
Les présidents des associations de maires de Nouvelle-Calédonie, Robert Xowie et Georges Naturel ©NCla1ère
L’annonce du report des élections municipales par le Président de la République, Emmanuel Macron, fait réagir les deux associations de maires sur le territoire. Ils demandent au représentant de l’Etat en Nouvelle-Calédonie le maintien du scrutin qui était prévu dimanche.
Tous les maires de Nouvelle-Calédonie sont d’accord, ils ne veulent pas reporter le second tour des Municipales. Et pourtant, c’est bel et bien la décision annoncée ce mardi par le chef de l’Etat dans le cadre de la lutte contre le Coronavirus.
Par voie de courrier, l’Association des maires de Nouvelle-Calédonie et l’Association française des maires de Nouvelle-Calédonie, affichent ensemble leur opposition au report du scrutin. 
 

Un délai trop court entre les Municipales et le référendum

Toutes deux avancent les mêmes arguments : tout d’abord que la Nouvelle-Calédonie est encore épargnée par le Covid-19 et que la mesure ne se justifie pas ici. Mais surtout, elles estiment que le vote pour le second tour, s’il se déroule en juin comme envisagé, serait beaucoup trop rapproché du référendum du 6 septembre.  Un rapprochement qui selon les maires pourrait entacher les scrutins. 
« Le délai entre les élections municipales et le référendum a été pris en compte dans le cadre du dernier comité des Signataires. Pour ce genre de décisions, il faut tenir compte des cas par situation géographique » commente Robert Xowie, le maire de Lifou et président de l’Association des maires de Nouvelle-Calédonie.
 

« Une situation compliquée »

L’annonce du chef de l’Etat sonne donc comme une déception pour les deux associations, qui rassemblent les trente-trois communes de Calédonie. En plus du Coronavirus, les référendums successifs n’apportent guère une véritable stabilité sur le territoire et affectent une économie déjà peu réjouissante. 
« On a des échéances électorales avec le référendum qui arrivent au mois de septembre. Les collectivités et les communes en particulier ont besoin de travailler et de soutenir l’économie, c’est ça qui est essentiel » explique  Georges Naturel, le maire de Dumbéa et Président de l’Association française des Maires de Nouvelle-Calédonie. « Donc, dans la situation actuelle avec le report de ces élections, on va être pour certaines communes dans une situation compliquée ».
Découvrez ci-dessous le courrier de l’Association française des maires : 

Association française des maires de Nouvelle-Calédonie. Courrier Second Tour Municipales by Françoise Tromeur on Scribd


Le Haut-commissaire a pris acte de la demande des associations. Ce mardi lors de la conférence de presse consacrée au Coronavirus, Laurent Prévost, a tout même confirmé une nouvelle fois le report du second tour des élections municipales.