Un mathématicien calédonien primé

sciences
Silvère Bonnabel IRM
©Franck Vergès / NC la 1ère
Les recherches du mathématicien calédonien Silvère Bonnabel ont été récompensées. Co-auteur d’un article sur l’IRM paru dans la revue scientifique Automatica, l’enseignant à l’Université de la Nouvelle-Calédonie a reçu le prix du meilleur article publié entre 2017 et 2019.
C’est une première sur le territoire. Pour ses travaux sur l’imagerie par résonance magnétique, l’IRM, Silvère Bonnabel a été récompensé. Professeur de mathématiques et chercheur à l’UNC, il a reçu au mois de juillet le prix du meilleur article publié dans la revue Automatica entre 2017 et 2019. 
 

Mathématiques appliquées

Dans le vaste domaine qui l'intéresse, il travaille sur les mathématiques appliquées et les sciences de l’ingénieur. Une double entrée qui le mène, en 2017, à travailler à l’amélioration de l’IRM. Il répond ainsi aux besoins de ses confrères californiens de Berkeley. 

Ils étaient confrontés à un calcul trop difficile pour un ordinateur moderne. 
- Silvère Bonnabel, enseignant-chercheur en mathématiques


Améliorer en simplifiant

L’objectif du groupe de chercheurs internationaux : « essayer d’améliorer et de maximiser la qualité des images obtenues ». Le scientifique calédonien travaille donc sur « une simplification du modèle à travers une théorie mathématique qui permet de résoudre ce que l’on cherche à faire. »
Silvère Bonnabel IRM
©Franck Vergès / NC la 1ère
Grâce aux séquences d’impulsions magnétiques, la qualité de l’image des IRM pourrait donc être améliorée. 
 

Récompense

Les travaux scientifiques de ce chercheur, partagés dans l'article intitulé Symmetry reduction for dynamic programming, ont été reconnus au mois de juillet lors de la remise du prix du meilleur article publié dans le magazine de renommée internationale. « Automatica est une revue phare de l’automatique, une discipline en interaction avec beaucoup d’autres domaines et donc avec beaucoup d’applications dans la vie de tous les jours. » 
Silvère Bonnabel IRM
©Franck B-Vergès / NC la 1ère

Nouvelles perspectives

Si la question de l’IRM et de l’amélioration des images a motivé l’équipe à développer sa théorie, Silvère Bonnabel en souligne les autres applications possibles.

Il y a aussi une application au vol en formation de drones pour de la livraison par exemple.
- Silvère Bonnabel, enseignant-chercheur en mathématiques


Mais pour réaliser ces projets, il faut se montrer patient. En effet, en sciences, le temps de l’innovation est souvent plus rapide que celui de l’industrialisation.


Le reportage de Natacha Lassauce-Cognard et Franck Vergès : 
©nouvellecaledonie


 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live