Medef-NC : un fauteuil, deux candidats

économie
Medef NC
Le 17 juin, Daniel Ochida cédera les rênes du Medef-NC. Pour la première fois, deux listes briguent la gouvernance. « Medef 2.0 » menée par Divy Bartra et la liste sortante « Uni Medef », portée par Valérie Zaoui.


 
C’est une situation inédite au Medef. Valérie Zaoui est la première femme à se présenter à la présidence de l’organisation patronale. L’actuelle présidente de l’association des femmes chefs d’entreprise de Nouvelle-Calédonie mène la liste sortante « Uni Medef » qui s’inscrit, dit-elle, « dans la continuité de ce qui a déjà été fait par le passé »
 

Relancer l'emploi

La candidate et ses colistiers souhaitent, entre autres choses, faciliter l’embauche, favoriser l’apprentissage et rendre plus accessible le chemin vers l’entrepreneuriat. « Créer une entreprise, ça veut dire créer de l’emploi donc ça veut dire avoir des cotisations sociales qui vont venir alimenter nos régimes sociaux donc c’est ce cercle là qu’on doit relancer », estime la chef d’entreprise Valérie Zaoui, trésorière du Medef-NC.

« On doit absolument chercher des nouveaux secteurs d’activités. Ça peut être l’économie circulaire, l’économie bleue, avoir par exemple une responsabilité sociétale de l’entreprise bien plus grande. Il faut qu’on donne du sens et des valeurs aux jeunes. Ils ne peuvent plus venir travailler pour une tâche, il faut qu’on leur donne une mission pour qu’ils viennent travailler dans les entreprises » 

Valérie Zaoui, candidate d'Uni Medef

Pour une immigration choisie

Face à elle : Divy Bartra, le président de la commission économie et fiscalité du Medef. Il défend, dit-il « un changement de méthode et de priorités pour redynamiser l’organisation patronale et relancer l’économie calédonienne ». Assouplir le droit du travail, développer une fiscalité plus simple et attractive, simplifier les relations sociales… Autant d’ambitions affichées par la nouvelle liste Medef 2.0. 

« Il faut absolument que la Nouvelle-Calédonie renforce son marché intérieur, c'est-à-dire augmente sa population et le fasse avec un objectif ambitieux d’immigration choisie pour aller chercher des talents, pour aller chercher des compétences, pour faire venir de nouvelles entreprises et des investisseurs et ça, ça entraîne énormément d’aspects positifs… »

Divy Bartra, candidat de la liste Medef-NC

Pour le candidat de la liste 2.0., cette nouvelle politique permettrait au Caillou « de gagner en attractivité et de proposer beaucoup de choses, notamment une logique de filières qu’il faut pouvoir imposer en Nouvelle-Calédonie pour qu’il y ait une maximisation de la création de valeurs sur le territoire ».
Si les candidats affichent des ambitions différentes, ils espèrent « se retrouver dans des valeurs communes et travailler dans l’intérêt général »
Les adhérents du Medef se réuniront le 17 juin pour élire le nouveau comité exécutif et son futur président ou présidente, pour un mandat de deux ans.
Le reportage de Lizzie Carboni, Franck Vergés et Gaël Detcheverry
©nouvellecaledonie

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live