La Melanesian Cup pour aller aux Jeux

sportncla1ère
Les sélections calédoniennes pour la Melanesian Cup
Les sélections calédoniennes pour la Melanesian Cup ©Martin Charmasson
Un tournoi réunissant la Papouasie Nouvelle-Guinée, Fidji, les Salomons, et la Nouvelle-Calédonie se déroulera du 27 au 30 septembre à Port-Moresby. Présentation de nos sélections pour ce tournoi qualificatif pour les Jeux du Pacifique 2019, et diffusé sur NC1ère télévision. 

Qu'est ce que la Melanesian Cup ?


C'est une compétition de la Fédération internationale de basket-ball (FIBA) dans la zone Océanie. Elle est organisée pour la première fois, en Papouasie Nouvelle-Guinée. L'idée est de proposer davantage d'oppositions pour les nations de la région et de contribuer à élever le niveau global. La Melanesian Cup, qui se rajoute aux Océanias, permet de se qualifier pour les Jeux du Pacifique. Il faut terminer parmi les trois premiers de ce mini-tournoi. 

La sélection femme 


Noha Tetuanui et Natsumi Wainebengo coacheront l'équipe féminine calédonienne. Le staff pourra s'appuyer sur les cadres que sont Yolande Luepak (VDT), Christelle Vautrin (SSI) et Diana Moutry (Voh), mais aussi sur la talentueuse Adeline Souqué (6ekm) et la jeune Cassandre Canaldo (VDT). "C'est une équipe de transition, explique Natsumi Wainebengo. On retrouve des anciennes qui viendront soutenir la jeunesse. Certaines de nos filles ont joué les derniers Océanias moins de 17 ans. L'idée, c'est de construire une équipe pour 2019 avec un socle qui mélange ces générations"

Parmi les jeunes, à signaler la présence d'une joueuse de 16 ans et d'1m80, Clémentine Puleoto (Païta). Repérée il y a seulement deux ans, sa progression a convaincu les coachs de la sélection. Canaldo a montré de belles choses aux derniers Océanias, et Souqué présente un profil polyvalent qui en fait une joueuse redoutée. Elle sait finir près du cercle, et son adresse à mi-distance est précieuse.
Les filles joueront les premières places. La co-capitaine, Yolande Luepak :

Du neuf chez les garçons


Chez les hommes, les Cagous partent à la Melanesian Cup avec Benjamin Guy. Il a pris les rennes de la sélection depuis un an. L'entraîneur de l'AS Dumbéa a mené son équipe en finale du championnat territorial. Il aura l'occasion de montrer son savoir-faire au niveau régional. Dans son groupe, quatre éléments étaient de l'aventure des derniers Jeux du Pacifique à Port Moresby en 2015 : le capitaine Karyl Paillandi et Johann Delaunay-Belleville (6ekm), Steeven Sillant et Ruben Haho.

La sélection masculine fait également place aux nouveaux. C'est le cas du joueur de Rivière Salée, Florian Patche. Souvent à la mène en club et avec les U17, il a davantage "le profil d'un petit ailier" estime le CTR, Angelo François-Elocie. Sa force de percussion sera un atout. Il s'était distingué en demi-finale du championnat territorial avec son club, lors d'un match plutôt abouti malgré la défaite face au 6e km. Il nous parle de son plaisir d'être en sélection sénior pour la première fois :

Steven Todikromo va lui fêter sa deuxième sélection sénior après la première en 2013 :

Les Outre-mer en continu
Accéder au live