publicité

Melbourne: un mort et deux blessés dans une attaque au couteau revendiquée par l’Etat islamique

En Australie, l'attaque au couteau qui a fait un mort et deux blessés vendredi après-midi, à Melbourne, est considérée comme un acte terroriste. L'assaillant a été mortellement touché par la police. Des bouteilles de gaz ont été retrouvées dans son véhicule, qui a pris feu mais n'a pas explosé.
 

A gauche de l'image, l'auteur de l'attaque. A droite, les policiers. © ABC News / Danielle Bonica
© ABC News / Danielle Bonica A gauche de l'image, l'auteur de l'attaque. A droite, les policiers.
  • France info, Australian broadcasting corporation et AFP, avec F.T.
  • Publié le
«L’auteur de l'opération […] à Melbourne […] était un combattant de l'Etat islamique», a fait savoir Amaq, l’agence de propagande de l’EI. Il «a mené l'opération en réponse à des appels à cibler des ressortissants des pays membres de la coalition» internationale antijihadistes dirigée par les Etats-Unis.
 
© ABC News / Danielle Bonica
© ABC News / Danielle Bonica
 

Bourke Street

C’est en ces termes que l'organisation terroriste a revendiqué vendredi soir l'attaque au couteau qui avait fait quelques heures plus tôt un mort et deux blessés dans la deuxième plus grande ville australienne. Les forces de l’ordre l’avaient d’ailleurs dit, elles traitent «comme une attaque terroriste» l’assaut survenu à Bourke Street, en plein centre-ville, cette fin de semaine à 16 heures.
 

Poignardés

«Trois personnes ont été poignardées», a expliqué un responsable de la police lors d'un point presse (voir tweet ci-dessous). «Malheureusement, une d'entre elles est décédée sur les lieux. Les deux autres sont actuellement à l'hôpital», a-t-il ajouté. Les blessés sont deux hommes respectivement âgés de 26 et 59 ans. L’un est originaire de Tasmanie.
 
 

Bouteilles de gaz

La police de l’Etat du Victoria a aussi annoncé avoir découvert des bouteilles de gaz dans le pick-up de l’assaillant, qui a pris feu sur les lieux mais n'a pas explosé. Les policiers avaient été appelés vers 16 heures, heure locale, pour un feu de voiture dans la très fréquentée Bourke Street.
 
 

Tentatives de désarmement

Sur des vidéos tournées par les témoins, décrit l'AFP, on les voit tenter d’arrêter l’attaquant sans violence pendant au moins une minute. Le suspect, lui, se précipite sur eux à plusieurs reprises en brandissant son arme. 
 

Passants

Deux passants tentent de venir en aide aux agents. Un homme s'arme d’une chaise de café tandis qu’un autre, rapidement surnommé «le héros australien» sur les réseaux sociaux, essaye à plusieurs reprises de renverser l’agresseur à l'aide d'un Caddie.
 
 
 

L'agresseur décède à l'hôpital

L’assaillant succombera à ses blessures à l'hôpital après avoir été touché au torse par le tir d’un policier. D’origine somalienne, il était connu des services de renseignement. Une équipe de démineurs est intervenue. Le véhicule en flammes a été éteint.
 
Fleurs, messages et peluches à l'angle de Bourke St et Elizabeth St, en hommage aux victimes du 20 janvier 2017. © ABC News / Emma Younger
© ABC News / Emma Younger Fleurs, messages et peluches à l'angle de Bourke St et Elizabeth St, en hommage aux victimes du 20 janvier 2017.
 

Il y a un an et demi...

Les réactions, entre autres politiques, pleuvent depuis ce drame. La métropole de Melbourne compte environ cinq millions d'habitants. L'attaque survient en plein procès de James Gargasoulas. Le 20 janvier 2017, cet homme aujourd'hui âgé de 28 ans a foncé dans la foule à bord de son véhicule depuis la même Bourke St. Il a tué six personnes.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play