Mondial 2018: le Honduras accuse l'Australie d'espionner ses entraînements avec un drone

football
La Fédération hondurienne de football a dénoncé lundi l'Australie. Elle l’accuse d’espionner les entraînements de sa sélection... avec un drone, avant le match retour des barrages intercontinentaux pour le Mondial 2018, demain mercredi, à Sydney. Les deux équipes ont fait match nul 0-0 à l'aller samedi, à San Pedro de Sula. «L’Australie espionne les entraînements officiels du Honduras avec un drone, ce qui met mal à l'aise l'équipe et la délégation hondurienne», a écrit sur Twitter la Fenafuth.
Les journalistes des médias honduriens envoyés en Australie ont souligné le malaise du sélectionneur du Honduras. Le Colombien Jorge Luis Pinto, très mécontent que l'Australie puisse observer les tactiques qu'il tente de mettre en place pour le match retour de ce barrage de qualification à la Coupe du monde.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live