A Mourmansk, la route du minerai est coupée, le cours du nickel [calédonien] monte

chronique économique
NICKEL
Effondrement d'un pont pour le transport du nickel sur la rivière Kola dans la région de Mourmansk ©Pavel Lvov AFP
La liaison ferroviaire qui relie la Russie au port arctique de Mourmansk a été interrompue par l'effondrement d’un pont. En conséquence, les exportations de nickel du géant minier russe, Nornickel (Norilsk) sont perturbées.
Le port de Mourmansk est le seul port de la Russie du Nord libre de glace toute l’année, du fait du Gulf Stream. Il dépend d'une seule voie de chemin de fer pour acheminer le nickel mais aussi le cuivre et le charbon. Et cette route est coupée depuis l'effondrement d'un pont qui n'a pas fait de victimes.
 

Moumansk, port stratégique

Durant la seconde guerre mondiale, le port de Mourmansk a été la principale voie d’acheminement de l’aide américaine à l’Union Soviétique. La voie de chemin de fer, qui traverse la toundra arctique "est faite d’une végétation impénétrable de bouleaux, de tourbières et de collines pelées. Elle ne sera pas coupée par l’armée allemande, malgré ses efforts pour y parvenir" rappelle l'historien Jean Lopez dans Barbarossa 1941 : la guerre absolue. L'axe stratégique, qui longe et franchit la rivière Kola, achemine aujourd’hui marchandises et minerais dans les deux sens. La région est riche en nickel et cobalt.
 
NICKEL
Terminal portuaire de Mourmansk dans la péninsule de Kola et acheminement de minerai ©Pavel Lvov AFP
 

La route ferroviaire du nickel est coupée

L’image montre un pont ferroviaire sur la rivière Kola qui s'est effondré après que ses fondations ont été emportées par la fonte rapide de la neige et de forts écoulements d'eau, près de Mourmansk, en Russie, le 1er juin 2020. Le pont a cédé lundi, a déclaré le ministère des Urgences. Personne n'a été blessé lors de l'incident, ont ajouté des responsables. Une partie des exportations du premier producteur mondial de nickel est concernée . "Les Chemins de fer russes ont interrompu le transport ferroviaire de passagers et de marchandises entre le port de Mourmansk, proche de la frontière norvégienne, et le reste de la Russie après l'effondrement du seul pont ferroviaire reliant les deux," a confirmé mardi un communiqué.
 
NICKEL
Pont du chemine de fer du nickel dans la région de Mourmansk en Russie ©Pavel Lvov AFP

 

Le cours du nickel réagit

"Le cours du nickel est solide à Londres, c'est la conséquence de l'interruption temporaire des livraisons de nickel au port de Mourmansk du fait de l'effondrement d'un pont dans la région. La filiale de Nornickel, Kola Mining and Metallurgical Company (voir carte), un complexe industriel majeur dans la région, est la première impactée par la rupture de la voie de chemin de fer" a indiqué Anna Stublum, analyste du négociant en nickel Marex Spectron, citant l'agence Reuters. La baisse de l’offre russe pourrait amener les aciéristes chinois à renforcer d’autres sources d’approvisionnement en nickel, comme la Nouvelle-Calédonie ou les Philippines. Jean-François Lambert, conseiller en investissement dans les matières premières ne l'exclut pas, mais précise : "ll reste à prouver que les exportations russes seront réellement impactées."
 
Un représentant des Chemin de fer russe a déclaré à l’agence Reuters : "Cette liaison ferroviaire est la seule, donc une interruption temporaire a été imposée sur le chargement de tous les minerais, nickel et charbon, à destination de Mourmansk, après l’effondrement du pont."

Un mois sera nécessaire pour les réparations a indiqué le gouverneur de la région, Andrey Chibis, qui a confirmé l’ouverture d’une enquête pour "violation présumée de la sécurité des transports." Le journal Kommmersant a cité une source anonyme qui a déclaré qu’il faudrait des mois pour réparer le pont et reprendre les livraisons de minerai et de ferronickel. De son côté, l’agence Tass a précisé que "le gouvernement russe accélèrait les plans existants de construction d’un nouveau pont."  A la Bourse des métaux de Londres, le nickel a atteint un plus haut de 12.907 dollars en matinée du mercredi 3 juin, ll progresse de 6,32 % sur cinq jours
 
NICKEL
Complexe métallurgique Boliden et Nornickel (Norilsk) en Finlande ©Alain Jeannin



 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live