Le Mouvement des Océaniens indépendantistes, un an après

politique
Mouvement des Océaniens indépendantistes, MOI, juillet 2020
©Laura Schintu / NC la 1ere
Il est apparu en juillet 2019 sur la scène politique de la Nouvelle-Calédonie. Après un an d'existence, le Mouvement des Océaniens indépendantistes rappelle ses fondamentaux, et insiste sur les principes et les mesures qui dessinent son projet de société.
Le 17 juillet 2019, le Mouvement des Océaniens indépendantistes arrivait sur la scène politique, porté par des dissidents du Rassemblement démocratique océanien (RDO). Un an après, le MOI tire un bilan plutôt positif de sa jeune existence.
 

Deux objectifs principaux

Le parti s'est fixé pour double objectif :
- d'améliorer la vie quotidienne de la population, 
- et de faire accéder la Nouvelle-Calédonie à la pleine souveraineté dès le deuxième référendum. 
 

Accent social

Il revendique «un peu plus de 400 adhérents et plus de mille sympathisants déclarés et affichés». Ce mercredi, c'est sur la symbolique place du Mwâ Kââ, au cœur de Nouméa, qu'il a dévoilé les 265 «propositions concrètes» de son projet, notamment axé sur l'aspect social. 

Son porte-parole au micro de Laura Schintu et Cédric Michaut :
 
©nouvellecaledonie
 

53 000 personnes vivent avec moins de 72 000 F par mois. On a des élus qui touchent plus de 650 000 F par mois. Pour nous, c'est inacceptable. Nous, on est là pour les pauvres, quelle que soit la couleur de ce pauvre. C'est d'abord le peuple et essayer à notre niveau, avec nos moyens, d'être la voix des sans-voix. 
- Arnaud Chollet-Leakava, porte-parole du MOI

  

Inspiration

Egalement au programme du MOI, des propositions «pour sauver la SLN», des réponses à l'urgence écologique, un code moral en politique, des mesures contre la vie chère... Des pistes qui s'inspirent de travaux existants comme ceux des associations Anticor, UFC-Que choisir et WWF, ou de la CPME.
 

Quinze principes de Constitution

Le Mouvement des Océaniens indépendantistes avance également quinze principes «pour écrire la future Constitution». Premier d'entre eux : «Nous souhaitons l'avènement d'un état indépendant, chrétien, multiculturel, démocratique et qui soit en harmonie avec la nature.» Ou encore : «l'état indépendant veillera à ce que chaque citoyen ait accès aux besoins élémentaires de la vie.»

​​​​​​
Mouvement des Océaniens indépendantistes, MOI, juillet 2020
©Laura Schintu / NC la 1ere
Les Outre-mer en continu
Accéder au live