Municipales : alliance inédite à Païta

élections
Païta second tour
Manina Tehei de Calédonie Ensemble et Béniéla Lorée du Rassemblement partiront au second tour aux côtés de Milakulo Tukumuli de l'Eveil Océanien. ©NC La 1ère
Les jeux d’alliance reconfigurent les forces en présence pour le second tour des municipales. Fait marquant :  l’Eveil océanien, le Rassemblement et la tête de liste de Calédonie Ensemble font front commun face au maire sortant Willy Gatuhau. Une liste tirée par Milakulo Tukumuli. 
Crise sanitaire oblige, ils ont eu trois mois au lieu d’une semaine pour négocier de nouvelles alliances à la veille du second tour des municipales. Au total, soixante-et-onze listes ont été déposées dans les vingt-deux communes de plus de 1000 habitants. Ce second tour réservera trois duels, onze triangulaires et huit quadrangulaires. 
 

En province Sud 

C’est la commune de Païta qui réserve la plus grande surprise de ce second tour. Trois listes sont en lice : celle du maire sortant Willy Gatuhau face à la liste de Louis Mapou et à « l’Union pour un nouveau départ », une liste d’alliance entre l’Eveil océanien, le Rassemblement (Béniéla Lorée) et la tête de liste Calédonie Ensemble, Manina Tehei. Une liste conduite par Milakulo Tukumuli, le leader de l’Eveil Océanien, qui avait pourtant fait fortement concurrence à Calédonie Ensemble lors des provinciales de mai 2019. Le parti de Philippe Gomès a également mis de côté ses divergences avec le Rassemblement pour contrecarrer les espoirs de Willy Gatuhau de conserver son fauteuil de maire. La bataille s’annonce néanmoins serrée : au premier tour, le maire avait fait 2939 voix contre 2989 pour les trois listes cumulées (Eveil Océanien, Le Rassemblement et Calédonie Ensemble). 

A La Foa, les jeux de l’alliance sont aussi de mise, cette fois entre Nicolas Metzdorf de Générations NC et Lionnel Brinon de l’Avenir en Confiance, pour faire face à la majorité sortante de Calédonie Ensemble, porté par Marielle Keletaona. Le FLNKS est représenté quant à lui par Pierre Monefera.

Pas d’accord conclu en revanche à  l’Ile des Pins entre Régis Vendegou candidat du FLNKS et Arnold Apikaoua de l’UC-FLNKS. Place donc à une triangulaire avec une liste loyaliste, celle du Rassemblement tirée par Christophe Vakie, face aux deux listes indépendantistes. 
 

En Province Nord

Trente-six listes sont en course pour ce second tour. 

A Koumac, le maire sortant fait cavalier seul. Il n’y aura donc pas de triangulaire, mais un duel : Wilfried Weiss face à Marie-Hyacintha Santino. La candidate s’allie à Jean-Charles Monefera de l’Union Calédonienne.  

A Kaala-Gomen, le maire sortant Hervé Tein-Taouva, qui était en difficulté au premier tour,  fusionne avec l’Uni et le candidat loyaliste Vincent Jizdny face à Alain Levant, ancien premier magistrat de la commune.

Position difficile aussi pour Alcide Ponga à Kouaoua. Le maire sortant fait face à Hélène Lewene, nouvelle tête de liste du FLNKS Unité Kaawiipaa, suite à l’alliance entre l’UC et le Palika pour ce second tour. 
 

Aux Iles Loyauté

Sept listes sont en lice. 

A Maré, la bataille s’annonce serrée. La triangulaire opposera le maire sortant Pierre Ngaiohni, en ballotage défavorable, à Joseph Waikedre du LKS et à  la liste d’union indépendantiste entre l’UC, le Palika et les membres du parti  travailliste. La liste FLNKS Nengone est tirée par une femme, Maryline Sinewami.  

Les listes définitives devraient être validées ce jeudi par le haussariat.