nouvelle calédonie
info locale

Natation : Grangeon en or aux "France" avec le 2e meilleur chrono français de l'histoire

sportncla1ère
Lara Grangeon remporte pour la 2e fois d'affilée le 1500m nage libre aux championnats de France en grand bassin.
Lara Grangeon remporte pour la 2e fois d'affilée le 1500m nage libre aux championnats de France en grand bassin. ©Twitter FFN, Stephane Kempinaire
Après l'argent au 400 mètres, la licenciée du CNC termine 1ère du 1500 mètres nage libre en 16 minutes 18 secondes 63 centièmes. Mise à part Laure Manaudou, aucune française n'a été plus rapide sur cette distance. Analyse avec Emmanuel Poissier du CNC.

Un temps canon ...


A Saint-Raphaël dans le Var l'année dernière, Lara Grangeon signait son premier titre national sur 1500 mètres nage libre en bassin de 50 mètres. Son chrono de l'époque : 16 minutes 35 secondes et 91 centièmes. Un an plus tard, ce vendredi matin pour nous, elle remettait son bien en jeu dans la piscine de Bréquigny à Rennes. Au terme de la course, la Calédonienne remonte sur la même marche du podium - la plus élevée - mais quelque chose a changé. Son chrono affiche 17 secondes de moins !
Une progression individuelle impressionnante et une performance de haut vol. Depuis que cette distance est apparue chez les femmes aux championnats de France en grand bassin à Saint-Etienne en 2003, une seule nageuse tricolore a été plus rapide : c'est Laure Manaudou, victorieuse en mai 2006 à Tours, en 16'03''01, alors qu'elle n'avait que 20 ans. 
 

... mais insuffisant pour les Mondiaux


Paradoxalement, même en établissant cette marque, Lara Grangeon n'est pas automatiquement qualifiée pour les Mondiaux en Corée du Sud. La raison tient aux critères de sélection qui obligent les nageurs à atteindre des minimas dès les séries des championnats de France, et non en finale. Le but étant de les amener à être performants dès le début des compétitions internationales. A Rennes, personne n'a réussi à descendre sous les 16 minutes 22 secondes et 63 centièmes imposés.
Reste donc le deuxième critère de sélection : s'être classée parmi les deux premières de la finale. Et Lara Grangeon, médaillée d'or, est dans les clous. Ce sera à la direction technique nationale de trancher.

Ecoutez l'analyse d'Emmanuel Poissier, directeur sportif du CNC.
Ancien membre et entraîneur de l'équipe de France d'eau libre, il s'alignait lui aussi sur 1500 nage libre et en eau libre.
 
Emmanuel Poissier, directeur sportif du CNC
Emmanuel Poissier, directeur sportif du CNC ©MC

Emmanuel Poissier, directeur sportif du CNC : "c'est costaud !"


 
Publicité