Natation : Manon Baldovini en route pour les championnats de France juniors

natation
619f114bb2307_manon1.jpg
Manon Baldovini ©Martin Charmasson
Manon Baldovini part en fin de semaine pour les championnats de France juniors de natation à Massy, en île de France. Elle représentera l'Olympique de Nouméa. Un club qui depuis trois ans insiste sur la formation des jeunes. De nouveaux éducateurs sont arrivés et le travail commence à porter ses fruits.

Il y a trois ans, le groupe de jeunes nageurs de l'Olympique était composé de trois licenciés. Aujourd’hui, ils sont 18 encadrés notamment par Stéphane Pichon. Entraîneur à Charleville-Mézières et formateur pour la ligue du Grand Est, il est arrivé en 2018 à l’Olympique de Nouméa. Après avoir établi un diagnostic, il s'est lancé dans un projet de structuration de la section. "Ce sont des jeunes qui ont intégré le dispositif de classes à horaires aménagés. Les enfants qui sont en 6e nagent une fois par jour, et après chaque année on augmente d'un entrainement pour leur permettre de progresser."

619f11900c323_quere.jpg
L'Olympique Natation ©Martin Charmasson


Ils sont désormais trois éducateurs à temps plein. Stéphane s’occupe des 11-14 ans avec Antoine Sabbioni, récemment recruté et titulaire du plus haut diplôme fédéral. A leur contact, les nageurs progressent. Manon Baldovini, une jeune fille de 13 ans, au parcours atypique, en est l’illustration. "J'ai fait du tennis, du basket, de la danse, de la course à pied, du triathlon et ça fait deux ans et demi que je fais vraiment de la natation."

Parmi les 15 meilleures françaises de sa catégorie

Sur 100 mètres brasse, elle signe des temps qui la placent parmi les 15 meilleures françaises de sa catégorie. A l'entraînement, il y a peu, elle s'est fendue d'un 2 minutes 44 secondes. Dans la nuit de samedi à dimanche, Manon s'envolera pour la Métropole où un programme intensif l'attend, avec les championnats nationaux juniors à Massy. "J'appréhende un peu parce que je l'ai jamais fait, du coup ça va être une bonne expérience." 

Le reportage de Martin Charmasson et Christian Favennec :

©nouvellecaledonie

Sur les pas de sa mère

La licenciée de l'ONN aura également la chance de s’entraîner au club de Charleville-Mézières avec des nageurs comme Emilien Mattenet appelé en équipe de France sur 200 et 400 4 nages.

Elle battra peut-être, qui sait, les temps de sa mère, Typhaine Quéré, une ancienne brasseuse désormais au CTOS et la ligue de natation. "J'ai quelques records en brasse mais à un plus jeune âge que Manon. J'avais 11 ou 12 ans. C'était une époque où je gazais bien. Il y avait eu les Jeux du Pacifique en Papouasie à l'époque. C'est Manina Tehei qui détient les meilleures performances dans la catégorie de Manon. Avec son père Sébastien [président de la section natation de l'Olympique NDLR], on est très heureux pour elle. On est là pour la guider, l'orienter, la protéger. Ce n'est pas un sport évident, c'est un peu ingrat et on a besoin de beaucoup d'attention. Elle est très bien entourée, donc ça devrait bien se passer."