Nauru: Le président sortant et sa garde rapprochée sont réélus

océan pacifique
Nauru président Waqa
Baron Waqa, le Président sortant de Nauru, a été réélu député samedi. ©Joanna Olsson/NauruGIO
Samedi 9 juillet, 8000 électeurs se sont rendus aux urnes. La majorité sortante sort vainqueur du scrutin. Les députés d'opposition ont essuyé des défaites. 
 On a déjà les résultats pour 17 des 19 sièges que compte le parlement local. Les Nauruans sont rappelés aux urnes lundi dans les 2 circonscriptions restantes parce qu'il y a eu un vice de procédure samedi.
Baron Waqa, le Président de la micro République, a été réélu député, de même que ses fidèles, en particulier David Adeang, son ministre des Finances et de la Justice, qui est responsable du centre de rétention des migrants ouvert par l'Australie sur l'île.
Dans l'opposition, c'est l'hécatombe. Les 3 ténors sont battus: Sprent Dabwido, qui est aussi ex-Président de la République nauruane, mais aussi Matthew Batsiua, Marcus Stephen, trois opposants qu'on a beaucoup entendu critiquer le régime de Baron Waqa ces deux dernières années.
Matthew Batsiua, Sprent Dabwido, et trois autres députés d'opposition ont été suspendus du Parlement sans justification valable. La Nouvelle-Zélande a d'ailleurs gelé une grande partie de son aide financière à Nauru, car elle est inquiète « du déclin de l'état de droit » sur l'île.
Pendant la campagne, des candidats d'opposition se sont plaints de ne pas avoir accès aux médias locaux et de ne pas avoir le droit d'organiser de meeting.
L'équipe des observateurs du Commonwealth doit rendre son rapport sur le déroulement des élections d'ici mercredi. 
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live