nouvelle calédonie
info locale

Le nickel à l'affût de nouvelles du marché des métaux

nickel
Nickel usine
Dans une usine de nickel ©Alain Jeannin
Les cours du nickel, pour les contrats à trois mois, ont évolué ce lundi autour du seuil des 13.000 dollars la tonne. Mais une étude de Capital Economics jette le doute sur la reprise du marché.
 
Les métaux industriels cherchaient une direction, lundi, pendant la séance du London Metal Exchange (LME). Le nickel a évolué dans le rouge puis dans le vert, selon les heures de la journée.
 

Aperam en hausse

Sur les principales bourses européennes, les valeurs cycliques et minières étaient en hausse, soutenues par un nouvel accès d’optimisme sur les marchés quant aux négociations commerciales sino-américaines. L’aciériste franco-belge Aperam, l’un des principaux clients européens du ferronickel de la SLN en Nouvelle-Calédonie, a progressé de 3,53 %.
 

Capital Economics doute

Un regain d’inquiétude est venu d’une nouvelle étude publiée depuis Londres par l’agence Capital Economics. Elle constate, tout d'abord, que le prix du nickel a légèrement reculé ces derniers jours, mais qu’il est toujours en hausse de plus de 20 % depuis le début de l'année. "Cependant, nous pensons que le métal est particulièrement vulnérable au ralentissement économique mondial et à une reprise de l'offre de nickel. Notre indicateur interne de la demande mondiale de nickel s'est affaibli et laisse maintenant présager une baisse marquée des prix. À ce titre, nos prévisions pour fin 2019 sont de 11.000 dollars la tonne, contre 13.000 dollars actuellement" a estimé Capital Economics. A noter que ces publications économiques, sur le nickel et les métaux, se livrent à des hypothèses sans forcément avoir la même opinion du marché...

En Chine, Tangshan, principal producteur d’acier inoxydable, a ordonné l’arrêt d’au moins 40 % de sa capacité de raffinage, entre le 16 et le 20 mars, a indiqué le négociant Marex Spectron. À Shanghai, les contrats de nickel du mois de mai étaient, eux, en légère baisse de 0,9 % a précisé le Metal Bulletin (Fastmarkets) de Londres.

Sur le marché des changes, le dollar évoluait en très légère baisse face à l’euro et au dollar australien. Dans l’immédiat, la plupart des devises des pays émergents étaient en hausse, "ce qui suggère encore un degré de confiance dans les marchés industriels et financiers" a conclu Marex Spectron, le principal négociant industriel du nickel à Londres.

Au LME de Londres, la tonne de Nickel à trois mois valait 13.007 dollars (5,89 dollars la livre) +0,58 % lundi à 16H15 GMT.
Publicité