Le nickel brille au mois d’août. Indicateur au vert pour la SLN et Eramet en Nouvelle-Calédonie

nickel
NICKEL
Nickel SLN 25 (Eramet) ©Alain Jeannin
Plus de 15 000 dollars la tonne. Le nickel est au plus haut depuis 9 mois, la hausse des prix de l'acier inoxydable indiquant une demande ferme en Chine. Le dumping sur les prix du nickel a fondu comme neige au soleil...de la Nouvelle-Calédonie, le cinquième producteur mondial.
Le nickel a été le plus performant des métaux industriels au mois d’août, il a enregistré une progression de plus de 11 %, les prix remontant à leurs niveaux du 14 novembre 2019. C’est une bonne nouvelle pour les trois usines de Nouvelle-Calédonie et tout particulièrement pour la SLN, filiale du groupe Eramet. Le berceau mondial de l’industrie du nickel retrouve un peu d’oxygène. Avec un cours du nickel autour de 15 300 dollars la tonne, son seuil de rentabilité autour de 13 500 dollars est provisoirement dépassé.
 

L'inox et la Chine font briller le nickel

Le soutien des prix est venu de deux directions : tout d’abord, l’offre a chuté chez le plus grand exportateur mondial, les Philippines. La production de minerai de nickel a en effet baissé de 27 % en volume au premier semestre. Ensuite, la production d'acier inoxydable en Chine a rebondi, les dépenses d'infrastructure du pays soutiennent la demande en nickel et en cuivre. À Londres, les analystes de Capital Economics se montrent optimistes et voient loin. Ils estiment que "la remontée du prix du nickel se poursuivra d'ici la fin de 2021". Ces prévisions sont toutefois contredites par une étude du cabinet Roskill, lui aussi spécialisé dans la prospective du marché des métaux. "Il est peu probable que les prix du nickel se maintiennent à ces niveaux (...) car un important excédent se profile", indique un courriel de Roskill.
 

Optimisme prudent

Toujours à la City de Londres, encore assoupie par la chaleur de l'été et les conséquences du coronavirus sur son activité, le négociant Marex Spectron se montre plutôt optimiste. S’il constate que "la production de fonte de nickel (NPI) d'Indonésie au cours du premier semestre a presque compensé la perte d'approvisionnement venue d'autres pays, la fonte de nickel (NPI) indonésien ayant bondi de 60 % par rapport à l'année précédente,"  il envisage l’avenir assez positivement :"Nous prévoyons que le prix du métal progressera encore. L'augmentation continue de la production d'acier inoxydable en Chine sera le principal facteur de soutien à la demande." En espérant, pour le nickel et la Nouvelle-Calédonie, qu’une nouvelle vague de coronavirus ne vienne pas ruiner les espoirs de reprise de l’économie mondiale.
 
NICKEL
Production d'acier inoxydable en Chine et évolution des cours du nickel ©Bloomberg
Cours du nickel au LME de Londres, le 31/08/2020 à 12H45 GMT: 15 328 dollars/tonne + 1,22 %
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live