publicité

Nickel et cobalt : Vale a moins produit en Nouvelle-Calédonie, un choix stratégique

C’est au tour de Vale de communiquer ses résultats mondiaux de production de nickel au premier trimestre 2019 (1T19). Le géant minier brésilien, dont l’une des six usines est en Nouvelle-Calédonie, veut optimiser sa production pour fournir le métal pur des batteries électriques.
 

Usine du Sud (VNC) Goro (nickel & cobalt) © Claudine Wery AFP
© Claudine Wery AFP Usine du Sud (VNC) Goro (nickel & cobalt)
  • Par Alain Jeannin
  • Publié le , mis à jour le
Pour le nickel, Vale annonce une production globale en baisse de 6,5 % par rapport au premier trimestre 2018, les ventes de métal ayant chuté de 13 %. Pour expliquer cette baisse, Vale évoque des opérations de maintenance sur ses principaux sites de production, notamment en Nouvelle-Calédonie, avant d’entrer dans les détails, usine par usine. Le premier producteur mondial de nickel préfère donner un peu de temps au temps pour optimiser ses sites industriels afin qu’ils répondent aux exigences de qualité des fabricants de batteries électriques : du nickel ou du cobalt de grande pureté.
 

Vale Nouvelle-Calédonie

Ces "réglages" montrent aussi la complexité des opérations de production des métaux purs destinés à la transition énergétique. En Nouvelle-Calédonie, comme au Canada ou en Chine, à chaque bout de la chaîne d’approvisionnement, l’optimisation des procédés impose de lourdes contraintes. C’est ainsi qu’en Nouvelle-Calédonie, l’usine du Sud (VNC) a produit 6.300 tonnes de nickel au premier trimestre 2019 (1T19) soit 24,1 % de moins qu'au 4e trimestre 2018 (4T18). La production d’oxyde de nickel et d’hydroxyde de nickel sur le site de VNC a atteint 5.400 t au 1er trimestre 2019 (1T19), 38,6 % de moins qu'au 4e trimestre 2018 (4T18). En bas de présentation, Vale assume logiquement une baisse concomitante de la production calédonienne de cobalt. L’usine du Sud a produit 412 tonnes au premier trimestre 2019, soit 26,6 % de moins qu’au dernier trimestre 2018.

"Les réductions de production (en Nouvelle-Calédonie NDLR) sont une conséquence des opérations à la raffinerie de Dalian en Chine, qui a effectué la maintenance programmée d’un four en mars-avril 2019". Vale précise "avoir subi des problèmes de disponibilité énergétique et des retards par manque de disponibilité d’un autoclave (procédé de lixiviation, d'extraction NDLR) de l’usine du Sud. Un nouveau programme de maintenance proactive est en cours en Nouvelle-Calédonie, afin de permettre une montée en puissance du complexe industriel" commente Vale, "ce qui réduira intentionnellement la production de nickel au second trimestre (…) ce nouveau plan opérationnel vise à optimiser l’outil industriel, améliorer la qualité du produit final en cohérence avec les exigences de l’industrie des batteries électriques de l’industrie automobile."

Source en portugais « Production et vente de Vale au premier trimestre 2019 »
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play