Cyclone Niran : l'ensemble de la Calédonie en alerte 1 depuis ce vendredi à 20 heures, alerte 2 samedi dès 6 heures

cyclones
Cyclone Niran, vue satellite de vendredi en début de soirée.
Vue satellite de vendredi en début de soirée. ©Météo-France NC

Même si le temps était plutôt calme ce vendredi, la menace Niran se rapprochait et se renforçait. A 20 heures, toute la Nouvelle-Calédonie est passée en alerte 1. Le Nord, au-dessus de Boulouparis, et les Loyauté seront en alerte 2 demain, samedi, dès 6 heures. Le reste du Sud suivra à 8 heures.

La journée de demain sera sans aucun doute, très mouvementée, pour l'ensemble de la Calédonie. Ce samedi 6 mars, il faudra s'attendre à de très fortes pluies et rafales de vents sur tout le Caillou.

  • Alerte 1 : vendredi 5 mars à 20 heures sur l’ensemble de la Nouvelle-Calédonie
  • Alerte 2 : samedi 6 mars à 6 heures sur Belep, Poum, Koumac, Kaala-Gomen, Voh, Koné, Pouembout, Poya, Bourail, Moindou, Farino, Sarraméa, La Foa, Ouégoa, Pouébo, Hienghène, Touho, Poindimié, Ponérihouen, Houailou, Kouaoua, Canala, ainsi que Ouvéa, Lifou, Maré
  • Alerte 2 : samedi 6 mars à 8 heures sur Boulouparis, Païta, Dumbéa, Nouméa, Thio, le Mont-Dore, Yaté et l'île des Pins.

Cyclone de catégorie 4 

A 17 heures vendredi, Niran, cyclone tropical intense toujours catégorisé 4 par Météo-France, était situé à 740 kilomètres à l'Ouest Nord-Ouest de Belep. Il générait des vents à 185 km/h près de son centre et des rafales... à 260 km/h ! La pression estimée au centre était basse : 944 hectopascals. A ce moment, Niran se décalait vers l'Est Sud-Est à environ 45 km/h. Ce qui le rapprochait de nous ! 

Des rafales jusqu'à 270 km/h craintes cette nuit

Au cours des prochaines douze heures, c'est-à-dire cette nuit, ce qui est considéré comme un cyclone exceptionnellement fort pourrait atteindre son pic d'intensité. Avec des rafales de l'ordre de 270 km/h près de son centre.

Centre à quelques dizaines de km du Nord-Ouest

Il se rapprochera de la Nouvelle-Calédonie et son centre devrait passer à quelques dizaines de kilomètres du Nord-Ouest de la Grande Terre samedi. Puis frôler le Sud-Ouest de la Grande Terre en fin de journée. Il sera alors cyclone tropical intense. «Son intensité et sa position à ce moment-là restent toutefois soumises à incertitude», modère toujours Météo-France NC. Mais en précisant : «à ce stade, il n'est pas complètement exclu que le centre du cyclone, avec les vents les plus forts à proximité de l’œil, touche la Grande Terre.»

Météo des prochaines heures

Le temps se dégrade progressivement à partir de cette nuit la nuit de vendredi à samedi, avec des conditions météorologiques dangereuses:

  • fortes pluies: dès cette nuit, puis samedi et la nuit suivante. Inondations probables sur l'ensemble de la Grande terre.
  • vent très violent et destructeur: samedi et la nuit suivante, de très fortes rafales de vent, temporairement de secteur Ouest, de l'ordre de 200 km/h sont à craindre sur les régions les plus proches de Niran, annonce Météo-France NC. «Des fortes rafales se produisent également dans les vallées de la côte Est. Les Loyauté sont plus éloignées du phénomène mais les rafales peuvent atteindre 120 km/h.»
  • mer dangereuse: «une marée de tempête avec de très fortes vagues, pouvant localement dépasser si mètres, est attendue sur le littoral samedi et la nuit suivante» !
  • risque de submersion marine : il est fort sur les zones basses du littoral, en particulier sur la côte Ouest. Et renforcé au moment de la marée haute, prévue à 13 heures samedi puis à 2h30 dimanche matin.
classification force cyclones
©MÉTÉO FRANCE NC


Ouvertures des centres d'hébergement dès ce soir

Comme à chaque arrivée d'évènements climatiques importants, des centres d'hébergement sont aménagés et ouverts dans les communes du territoire. Liste à retrouver ici : 

 

Les îles se préparent

Ouvéa : En raison du risque de submersion marine, la mairie d'Ouvéa a décidé d'évacuer toute la population du littoral dès ce soir, pour mettre tout le monde à l'abri... à l'école Sainte-Marie à Mouli, à la résidence scolaire Shea Tiaou à Lekine, à la maison commune de Saint-Paul, à la maison commune de Houloup, et à la maison commune de Weneki mais aussi à la mairie et à l'antenne de la province des Iles. Ils y resteront jusqu'à la levée de l'alerte 2.

Lifou : Il y a un fort risque de submersion marine demain matin, 50 mètres à partir du rivage selon la mairie, qui recommande à toute population à risque de rejoindre les hauteurs notamment les tribus du plateau.

Les consignes en alerte 1


Les consignes en alerte 2 

La population est appelée à la plus grande prudence et à se conformer strictement aux instructions des autorités et au respect des consignes de la sécurité civile. 


Une situation à suivre au fil du week-end sur notre direct numérique