Nouméa : une chasse urbaine pour éradiquer deux corneilles d'Inde, une espèce envahissante

animaux
Nouméa : une chasse urbaine pour éradiquer deux corneilles d'Inde, une espèce envahissante
©Gaël Detcheverry/ NC la 1ère

Ces oiseaux ont été aperçus pour la première fois sur les quais de la ville. Pour endiguer cette menace, le conservatoire des espaces naturels a employé les gros moyens.

Des chasseurs dans la ville de Nouméa. Ce n'est pas une plaisanterie, il fallait se lever très tôt ce vendredi 28 mai pour les voir. Il est 5h30 du matin lorsque les membres de la fédération de la faune et de la chasse de Nouvelle-Calédonie prennent leurs armes à feu. Des calibres 12 et une 22 long rifle. Leurs cibles : deux corbeaux asiatiques, également appelés corneille d'Inde. 

Nouméa : une chasse urbaine pour éradiquer deux corneilles d'Inde, une espèce envahissante
©Gaël Detcheverry/ NC la 1ère

Une menace pour la biodiversité calédonienne

L'espèce est une menace pour la biodiversité calédonienne et l’état sanitaire de la population locale.

Malheureusement, c'est la seule solution pour éviter une nouvelle invasion biologique qui pourrait coûter très cher à l'environnement, à l'agriculture et à la Nouvelle-Calédonie en général. Elle est relativement agressive et fait fuir les autres espèces natives, là où elle a été introduite.

Patrick Barrière, Responsable du conservatoire des espaces naturels

 

Après une chasse atypique le long des quais de Nouméa, les oiseaux se posent sur un pin colonaire, près des locaux de la chambre d’agriculture. En une minute, l'affaire est réglée. Les animaux sont rapidement abattus et confiés pour être analysés aux personnels du service d’inspection vétérinaire, alimentaire et phytosanitaire du gouvernement.

Cette chasse en milieu urbain est une première

C'est un membre de la société calédonienne d'ornithologie qui est à l'origine de cette chasse atypique. Le 21 mai, il prend en photo des corbeaux en face du port autonome. Des oiseaux  inconnus sur le territoire. Contacté en urgence, le conservatoire d’espaces naturels alerte les autorités.
L’intervention, encadrée par la police municipale et les gardes chasses de la province sud, est alors programmée aux aurores ce vendredi matin.

Une question demeure : comment ces animaux ont pu arriver jusqu’en Nouvelle-Caéldonie? Une des hypothèses avancée est leur venue par voie maritime, à bord d'un porte-conteneurs.