Nouveau coup de chaud à la pompe en août

consommation
Station service
Essence ou gazole, le prix sera identique au 1er août. ©Coralie Cochin / NC la 1ère
Le prix des carburants va encore augmenter, à partir du 1er août. Le gazole coûtera désormais aussi cher que l’essence, soit 194,7 francs le litre, malgré des taxes revues à la baisse par le gouvernement.

"Ça va faire mal encore !", lâche cette employée d'une station-service de la Vallée-des-Colons, à Nouméa. Et pour cause, le gouvernement vient d'annoncer une nouvelle hausse des prix à la pompe. 

A partir du 1er août, le prix du gazole passe de 173,3 à 194,7 francs et celui de l'essence de 183,8 francs à 194,7 francs également. Autrement dit, le mois prochain, il n'y aura plus d'écart de prix entre l'essence et le gazole, jusque-là moins cher. 

Une hausse limitée

Mais le coup de chaud aurait pu être bien pire encore. En appliquant des taux normaux sur les taxes qui composent le prix du carburant, l'essence aurait dû grimper à 210,4 francs et le gazole à 209 francs par litre. 

Le gouvernement a tenté de limiter les dégâts en jouant sur le taux de deux taxes applicables en Calédonie : la TPP, la taxe sur les produits pétroliers et la TAPP, la taxe additionnelle sur les produits pétroliers. 

Les taux de TPP et de TAPP sur le gazole ont été fixés "à leur niveau minimum autorisé par le Congrès, soit une baisse totale des taxes de 13,9 francs par litre", explique l'exécutif dans un communiqué envoyé ce mercredi 27 juillet. "Ces baisses de taxes ne permettront toutefois pas de stabiliser le prix à la pompe du gazole." De fait, celui-ci augmentera de 21,4 francs par litre, au lieu de 35,7 francs, pour atteindre 194,7 francs par litre.

Près de 300 millions de recettes en moins

Pour ce qui est de l'essence, le gouvernement a opté pour une réduction de la TPP de 15,3 francs, ce qui limite la hausse de son prix à 10,9 francs par litre, au lieu de 26,6 francs, pour s'établir à 194,7 francs par litre, lui aussi.

Cette mesure n'est pas sans conséquence pour les caisses de la collectivité. La perte de recettes est estimée à 312 millions de francs pour le mois d'août.