Une nouvelle campagne pour promouvoir la santé sexuelle et affective

sexualité
CP2S Comité promotion santé sexuelle et affective
©NCla1ère/Martine Nollet
Le comité de promotion de la santé sexuelle et affective lance une nouvelle campagne avec quatre thématiques abordées : le préservatif, le consentement, les violences et la tolérance. Une campagne sous forme de clips vidéos pour sensibiliser le plus grand nombre. 
En 2018, plus de 4 200 jeunes ont suivi les interventions de CP2S, le comité de promotion de la santé sexuelle et affective.
Des professionnels et des bénévoles oeuvrent depuis 27 ans pour une meilleure vie sexuelle.
« Notre public cible, ce sont les jeunes, adolescents et jeunes adultes. Le but, c’est que les jeunes arrivent à se reconnaître, à s’identifier. » explique Amélie Gauquelin directrice opérationnelle du comité de promotion de la santé sexuelle et affective. « On sait très bien que la sexualité, c’est tabou. Malheureusement, c’est ce qui va créer beaucoup de soucis, beaucoup de fausses idées, et du coup des comportements à risque. Il faut oser en parler, il faut savoir se renseigner, il faut trouver la bonne personne ressource. C’est une chose essentielle pour pouvoir répondre à ces questions, çà permet d’éviter beaucoup d’angoisses sur sa sexualité, çà permet aussi d’éviter beaucoup de conduites à risque ».
 

Des clips pour faire passer le message

Faire passer un message, c’est bien là, l’objectif de cette campagne.
Les relations sexuelles impactent la santé physique, psychologique. CP2S a un rôle de prévention et d’accompagnement.
Quatre clips ont ainsi été réalisés cette année explique Amélie Gauquelin : 

Aller vers les jeunes

Nathanaëlle Maleko est agent PEPIC de promotion de santé sexuelle, elle travaille au sein du comité pour la promotion de la santé sexuelle. Elle a participé au clip sur le consentement.
« La prévention, c’est çà, aller vers les jeunes en faisant des interventions au salon de l’étudiant ou à Nouméa Plage. Le contact avec les jeunes j’adore çà, et je suis jeune aussi ! Au moins, il y aura des vidéos où les jeunes pourront aller voir la vérité. Ils n’ont pas conscience des risques qu’ils prennent quand ils font l’amour. »
CP2S Comité promotion santé sexuelle et affective Nathanaëlle Maleko
Nathanaëlle Maleko a participé au tournage d'un des clips de CP2S ©Martine Nollet

La soirée de lancement se tiendra le samedi 9 mars à la Bodega, à l’occasion de la journée de la femme dès 18 h.Le reportage de Caroline Antic-Martin et Christian Favennec 
©nouvellecaledonie
Arnaud Fuentès, le vice-secrétaire du CP2S était l'invité du JT de Thérèse Waïa le 11 mars 2019 
©nouvellecaledonie