publicité

Nouvelle centrale de la SLN : Les Républicains Calédoniens réclament un projet « responsable et transparent »

Pour la future centrale au gaz de la SLN, les Républicains Calédoniens demandent l’intégration d’un volet développement des énergies renouvelables, la création d’une commission de suivi au Congrès, et la démission de Philippe Gomès de la présidence de NCE.

© NC1ERE
© NC1ERE
  • Clarisse Watué (CM)
  • Publié le , mis à jour le
"La centrale à gaz de la SLN ne doit pas uniquement fonctionner avec des énergies fossiles." Les Républicains Calédoniens proposent donc de lancer un appel à projets pour y intégrer un volet « développement des énergies renouvelables. 
Autre proposition du parti, la création d’une commission du Congrès qui serait chargée du suivi du projet explique Sonia Backès, la présidente des Républicains Calédoniens. 


La démission de Philippe Gomès de la présidence de NCE

Les Républicains Calédoniens demandent également la démission de Philippe Gomès de la présidence de Nouvelle-Calédonie Energie. Sa fonction est selon le parti, incompatible avec son mandat de parlementaire. 
Sonia Backès. 


Sonia Backès a envoyé à ce sujet un courrier au président de l’Assemblée Nationale à découvrir ci-dessous. 

La centrale à gaz devrait entrer en service en 2022. Coût du projet : plus de 70 milliards de francs CFP.

Retrouvez le communiqué des Républicains Calédoniens. 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play