La nouvelle flotte d'Aircal est au complet

transports
Arrivée quatrième ATR 72-600 Air Calédonie Aircal (23 décembre 2017)
©NC 1ère / Nicolas Fasquel
La compagnie Air Calédonie a réceptionné comme il se doit son quatrième et dernier ATR 72-600. Le petit dernier de la nouvelle flotte s'est posé ce samedi après-midi à Magenta. Présentation.
Au bout de cinquante-cinq heures de voyage, il s’est posé à Magenta ce samedi, en fin de journée. Avant d’être arrosé comme il se doit par les pompiers de l’aérodrome. Après l’arrivée de son jumeau samedi dernier, le quatrième et dernier ATR 72-600 vient compléter une flotte désormais neuve et homogène. La date est historique pour la compagnie Air Calédonie et ses salariés.

Un PDG «ému et très heureux»

Devant le dernier bébé d’Aircal, son PDG s’avoue «ému et très heureux». «Trois ans et demi de travaux, un peu moins de neuf milliards d’investissement…, énumère Samuel Hnepeune. C’est lourd, c’est une grosse implication des équipes et le résultat est là: c’est une grande satisfaction.»
Samuel Hnepeune devant le dernier ATR d'Aircal (23 décembre 2017)
Samuel Hnepeune, PDG d'Aircal, devant «son» petit dernier. ©NC 1ère / Nicolas Fasquel

Longueur des pistes

Construit par la société Avions de transport régional, l’appareil flambant neuf a une capacité d’emport de 70 passagers. Entre deux et quatre sièges de plus que les générations précédentes. Bémol: certaines pistes trop courtes pour accueillir cet avion à pleine charge, passagers et fret. «Quasiment l’ensemble des plate-formes commencent à être aux normes, décrit Samuel Hnepeune. Le dernier exemple en date était Maré, on décollait à peine avec 40 passagers. Aujourd’hui, on décolle avec les 70 passagers. En terme de gain, en rendement et en productivité, c’est énorme.» Reste Ouvéa. «Tant qu’on n’a pas cette piste-là, on décolle avec seulement 50 % de la capacité, ce qui est dommage.»

En servic​e lundi

Le petit dernier arrive à point nommé pour Noël: il entrera en service lundi. L’ATR mettra alors le cap sur l’île des Pins.
Le reportage de Loreleï Aubry et Nicolas Fasquel.
©nouvellecaledonie

Les Outre-mer en continu
Accéder au live