publicité

Une nouvelle garantie de prêt pour l’usine du Nord

A l’unanimité, les élus de la province Nord ont adopté ce vendredi une délibération accordant une nouvelle garantie de prêt à la SMSP auprès de la BPCE/BRED pour le financement de la construction de l’usine du Nord.

  • Cédrick Wakahugnème avec NG
  • Publié le
La collectivité provinciale Nord de Nouvelle-Calédonie détaille sur quatre pages le montant de la participation de la SMSP au financement de la construction de l’usine du Nord.
Dans les grandes lignes le document présenté à l’assemblée de la province Nord souligne le partenariat entre :
  • la SMSP (la société minière du Sud Pacifique) détenu à 51%
  • et Glencore à 49%, au sein de l’entité créée, la Société Koniambo Nickel SAS.
La délibération a été adoptée par l’ensemble des élus de la Province Nord.

 

Les emprunts antérieurs

Pour les besoins de la construction de l’Usine du Nord, la SMSP a contracté des emprunts auprès de deux organismes financiers :
  • 63 millions d’euros (7.517 milliards de FCFP) auprès de l’AFD (l’Agence de française de développement)
  • et un emprunt de 150 millions d’euros (17.889 milliards de FCFP) au groupe BPCE.
Sur ces deux prêts, seule l’AFD avait demandé à la SMSP une garantie de son prêt. La province Nord a, à ce titre, adopté une délibération en décembre 2014.

 

Un contexte économique changeant

Depuis, l’évolution de la situation de l’usine du Nord a évolué. Plusieurs problèmes sont survenus en particulier sur l’un de ses fours. Une série de difficulté qui porte atteinte à sa montée en production.

Incapacité à rembourser sa dette
La crise mondiale et l’effondrement des cours sur le marché du nickel ont également eu un impact dans l’ensemble des secteurs.
Cette situation met aujourd’hui la SMSP en difficulté. La société minière du Sud Pacifique ne peut plus faire face au remboursement de sa dette.
Depuis fin 2015, la minière a entamé des discussions avec ces deux organismes prêteurs afin de reconstitué un nouveau prêt.

 

Un contrat de prêt passé avec la BPCE/BRED

La SMSP a fait appel une nouvelle fois à la province Nord en qualité de "garant" du contrat de prêt demandé auprès de la BPCE/BRED.
La collectivité a dû revoir le cadre légal et réglementaire de cette garantie d’emprunt fixé par la loi organique.

Montant du prêt : 17.889 Milliards de FCFP d’une durée de 15 ans
Les conditions du prêt accordé par le Groupe BPCE/BRED (le Groupement des Banques Populaires et la Caisse d’Epargne Française et la Banque régionale d’escompte et de dépôts) à la SMSP s’élève à 150 millions d’euros soit 17.889 Milliards de FCFP d’une durée de 15 ans assortis d’une phase de consolidation de 5ans. 
Cependant, à l’heure actuelle, le montant de la garantie d’emprunt de la Province nord pour le prêt de la SMSP n’a pas été fixé.

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play