nouvelle calédonie
info locale

Nouvelle-Zélande: un pont aérien avec Kaikoura

océan pacifique
Seisme Nouvelle-Zélande
Des militaires néo-zélandaises se préparent à décoller pour aller survoler la région de Kaikoura. © AAP: Sgt Sam Shepherd, NZ Defence Force
Trois jours après le violent séisme qui a agité la Nouvelle-Zélande, les secours concentrent leurs efforts sur la région de Kaikoura, où les habitants et les touristes ont besoin d'eau, de nourriture et de sanitaires.
L'Air Commodore Darren Webb, commandant en chef par intérim des forces armées néo-zélandaise, chapeaute les opérations de secours : « Nous avons envoyé un avion P3-Orion en reconnaissance le long de la côte. Il l'a survolée pendant 7h30, a-t-il expliqué. Les infrastructures vitales comme les routes, les ponts, les voies ferrées, tout cela a été considérablement endommagé par les séismes, au nord et au sud des principaux villages de la côte est de l'île du Sud (Kaikoura, Hurunui, Marlborough, et d'autres, NDLR). »  
 
La région était donc pratiquement coupée du monde, à cause des glissements de terrain qui ont détruit l'infrastructure.
 
Depuis dimanche, le centre local de la Croix-Rouge à Kaikoura a accueilli plus de 700 personnes chaque nuit. 
Il y a environ 2000 habitants, et un millier de touristes dans cette région, venus admirer les baleines qui passent au large et d'autres éléments de la faune locale. 
 
Mardi les autorités néo-zélandaises ont organisé un pont aérien pour évacuer des gens de Kaikoura, mais la météo a ralenti la cadence, avec des pluies et des vents forts. 
 
« Ils n'ont pas beaucoup de provisions d'urgence là-bas, donc les gens ont fait avec les moyens du bord, a déclaré Darren Webb  sur ABC. Mais le séisme a endommagé le réseau d'eau et d'égoûts. Donc le besoin d'eau, de nourriture et de sanitaires devient critique. »
 
Mardi soir, plus de 100 personnes avaient pu être évacuées.